Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 21:34

moldalJeunes gens le temps est devant vous comme un cheval échappé

Qui le saisit à la crinière entre ses genoux qui le dompte

N'entend désormais que le bruit des fers de la bête qu'il monte

Trop à ce combat nouveau pour songer au bout de l'équipée.

 

Louis Aragon, Le roman inachevé, tiré du poème "La beauté du diable."

Repost 0
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 00:00

Sur une promotion de 36 élèves (9 D1 et 27 D2), les résultats 2012 sont les suivants:

 

 


Nombre de candidats inscrits Nombre de candidats admissibles Nombre de candidats sur liste complémentaire (+ rang) Nombre de candidats admis sur liste principale Nombre de candidats admis au total
ECOLE NORMALE SUPERIEURE
ENS de Cachan (D2 – 1er concours) 1 1 1 (3ème) 0 1
ENS de Cachan (2ème concours) 3 1
0






CONCOURS ADMINISTRATIFS
Rédacteur de la banque de France 1 1
0
EN3S 2 0


Conseiller d'insertion et de probation 1 0








ECOLES DE COMMERCE
HEC 6 0


ESCP Europe 6 1 1 (99) 0 0
EM Lyon 22* 9 2 ( 173 ; 212) 5 5
EDHEC 3* 1
1 1






ESC Grenoble 20 5 2 (140 ; 500) 1 2
Audencia Nantes 8 5 1 (207) 2 3
Rouen Business School 15 6 5 (500 ; 587 ; 597 ; 724 ; 750)
0
ESC Toulouse 11 3 1 (530) 1 2
Euromed Marseille 14 9 5 (447 ; 717 ; 811 ; 874 ; 950) 1 1
BEM (Bordeaux) 14 7 3 (632 ; 812 ; 845) 1 0
Reims Management School 14 5 5 (284 ; 375 ; 549 ; 750 ; 755)
1
Skema Business School 8 7 3 ( 244 ; 345 ; 486) 4 6
ESC Rennes 9 9 9 (164 ; 262 ; 275 ; 353 ; 855 ; 881 ; 948 ; 983 ; 999)
1
EM Strasbourg 8 8 7 (109 ; 468 ; 487 ; 505 ; 732 ; 758 ; 761)
0
ESC Dijon 13 13 11 (162 ; 208 ; 290 ; 372 ; 397 ; 424 ; 645 ; 714 ; 747 ; 761 ; 769) 1 4
ESC Montpellier 11 11 9 (525 ; 542 ; 578 ; 623 ; 668 ; 702 ; 842 ; 914 ; 1079) 2 2
ESC Clermont 6 6 6 (122 ; 156 ; 501 ; 507 ; 511 ; 532)
1
ISC Paris 2 - - 2 2
ESC St Etienne 1 1
1 1
ESC Chambéry 3 3 1 (163) 2 2






INSTITUTS D'ETUDES POLITIQUES
IEP de Paris 3* 1*
0
IEP d'Aix-en-Provence 1 0


Master achat de l'IEP de Grenoble 1 1
1 1






MASTERS UNIVERSITAIRES
M1 d'économie de la Toulouse School of Economics - -
- 1
M1 Information & Communication de l'Université Lyon 2 - -
- 1
M1 « Economie & Management » de l'Université Lyon 2 - -

4
M1 « Master Informatique & Statistiques décisionnelles » de l'Université Lyon2 - -

1
M1 de Management général de l'IAE d'Aix-en-Provence - 1*


M1 de management des achats de l'IAE de Grenoble - 1
- 1
M1 de Management international de l'IAE de Lyon 3 - 1
- 1
M1 de Gestion du Patrimoine de l'IAE de Lyon 3 - 1
- 2






AUTRES ECOLES
ENASS 1 1 - 1 1

 

 

* Dont 1 élève issu de la promotion 2010~2011 de la CPGE ENS Spé.

** Dont 1 élève admis sur le quota prépa ENS Cachan.

 

Rappelons en outre que les élèves de la classe préparatoire ENS Spé étaient tous inscrits en parallèle en L3 auprès de l'Université Lyon 2. Voici leurs résultats:

 

 


D1 / L3AES % D2 / L3 SEG %
Nombre d'élèves par section 9
27
Mention Bien 0 0% 1 4%
Mention Assez bien 3 33% 4 15%
Mention Passable 5 56% 22 81%
TOTAUX 8 89% 27 100%

 

 

Repost 0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 11:33

logtoeangl-copie-1.jpgA l'initiative de deux professeurs d'Anglais des sections de BTS et de classes préparatoires aux grandes écoles, ainsi que de deux secrétaires administratifs du lycée, les étudiants du lycée La Martinière Duchère peuvent, à compter de 2013, passer une session de TOEIC au sein de leur établissement dans des conditions très avantageuses puisqu'ils ne payent que 37 euros pour participer à l'épreuve.

 

Le TOEIC (Test of English International Communication), spécialité "Listening and Reading" (compréhension orale et écrite appréciée dans un contexte de locution professionnelle) est de plus en plus souvent requis pour l'accès en école de commerce. C'est le cas pour l'admission à l'EDHEC, l'EM Lyon, l'ESC Toulouse notamment. Il est également reconnu par les recruteurs nationaux, sa validité théorique étant de trois ans.

 

Le meilleur score atteignable est de 990. On estime qu'un score est satisfaisant à partir de 700; il devient véritablement convaincant pour une intégration en grande école au-delà de 900.

 

Outre l'enseignement reçu par les enseignants d'Anglais du lycée, les professeurs documentalistes ont pourvu les CDI de plusieurs ouvrages de préparation et mettent à disposition des élèves des casques et des CD leur permettant de réaliser des entraînements blancs.

 

La première session sera réalisée jeudi 24 janvier 2013 : bon courage à tous les candidats.

Repost 0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 12:21

Chers lecteurs de ce blog,

 

Les pages relatives aux sujets donnés aux concours d'école de commerce ou aux concours administratifs en économie, droit et culture générale ont été mises à jour. Si vous avez connaissance d'autres sujets que ceux référencés sur ce blog, n'hésitez pas à nous les communiquer.

 

Cordialement,

 

L'équipe pédagogique de la prépa ENS Spé du lycée La Martinière Duchère.

Repost 0
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 16:00

logoEC-copie-1Jules, ancien élève de la classe préparatoire ENS Spé du lycée La Martinière Duchère et ancien étudiant de la faculté de sciences économiques et de gestionde l'Université Lumière Lyon 2, a accepté de répondre à nos questions. Jules découvre depuis trois mois le département d'économie et de gestion de l'ENS de Cachan qu'il a intégré en 2012. Il évoque aussi, dans ses réponses, les épreuves des concours AST aux écoles de commerce... mais il ne dit pas, par modestie, qu'il fut également admis à l'EM Lyon, l'ESC Grenoble et Audencia Nantes. C'est finalement l'ENS qu'il a retenu. Bravo Jules! Toute l'équipe de la classe prépa ENS Spé vous félicite.

 

 

Quel a été votre parcours avant d'entrer en classe préparatoire?

J'ai passé un Bac Scientifique, spécialité Sciences de l'ingénieur (SSI) à Vénissieux, puis je suis allé à l'Université Lyon 2 en Economie-Gestion, où j'ai fait une L1 et L2, avant de rejoindre la prépa pour la L3.

Qu'est-ce qui a motivé votre entrée en classe préparatoire alors que vous étiez déjà engagé dans un cursus universitaire?

Il y a sans doute plusieurs raisons à cela. Premièrement, en sortant du lycée, j'avais envie de découvrir l'ambiance en faculté; après 2 ans il me semblait que j'avais fait le tour du sujet. Ensuite, mon intention était d'intégrer une école de commerce après ma Licence plutôt que d'intégrer un Master. Je voulais pouvoir profiter d'un milieu plus professionnalisant car je trouvais que la faculté était vraiment trop théorique. Je comptais également profiter de l'ambiance et du réseau.

Les anciens de licence, notamment de SEG,  nous confient qu'ils ont parfois des réticences à postuler dans un prépa en 1 an post-bac+2. L'argument les plus souvent avancé est les suivant : "les élèves de BTS n'ont pas le même niveau que les élèves de licence 2, nous redoutons un enseignement trop simplifié et redondant avec ce qui est fait à la faculté, notamment en économie ou en gestion?" Que pensez-vous de cet argument?

Je trouve que c'est faux, j'ai appris beaucoup de chose en allant en prépa, même si il y a eu certaines parties du cours que j'avais déjà étudiées. Et même dans ces cas-là, l'approche n'est pas forcément la même. L'argument de cours redondant est pour moi plutôt faux en économie, mais sans doute plutôt vrai en gestion où le niveau est déjà avancé en L2.

 


Si j'ai intégré la prépa, c'est dans un objectif : préparer les concours. Je pense que si on cherche à rester dans un cursus universitaire, il n'y a pas de réel intérêt à venir en prépa, si ce n'est apprendre une vrai méthodologie dans le travail, l'organisation et la rédaction que l'on a pas forcément à la fac. Mais si l'objectif est de passer des concours, aller en prépa alors que l'on vient de Licence est très intéressant.

Vous êtes aujourd'hui à l'ENS de Cachan, détarpemet d'économie-gestion, quelles sont vos premières impressions concernant la formation, ses partenariats, son campus, sa localisation?

A propos des cours que je suis cette année, il faut dire que c'est assez redondant puisque je dois repasser ma Licence (je dois faire 2 Licences, en éco et en gestion), néanmoins les cours sont peut être plus poussés.

Rappelons incidemment que Jules a passé le concours D2 voie I tandis qu'il était étudiant en L3 de Sciences économiques et de gestion, ce qui est le propre des élèves de D2 de la prépa ENS Spé.

Les partenariats et les débouchés sont très intéressants. En entrant à l'ENS, on garde encore de très large possibilités d'orientation. La principale orientation est néanmoins pour l'enseignement et la recherche, et il faut avoir conscience de cela lorsque l'on veut intégrer cette école. Si on veut aller dans le privé, le diplôme est d'un niveau très élevé, les débouchés très bons, mais il faudra alors compter plus sur soi-même.

Le campus est très bien localisé, à 10 minutes de la ligne B, on peut être dans le centre de Paris en 30 minutes environ. La vie sur le campus est bonne: de nombreux étudiants y vivent, on est proche de ses collègues de classe, des soirées tous les mardis, possibilités de monter en soirée à Paris qui n'est pas loin...



Quels avantages tirez-vous du statut de Normalien?

La première chose qui me vient à l'esprit est forcément la rémunération (1309 euros nets), argument très important pour un étudiant. Sinon, le réseau d'ancien normalien dans les entreprises privés, le réseau des diplomates normaliens également. Etant normalien, il y a des possibilités de travailler dans la fonction publique sans difficulté puisque l'on est déjà employé, c'est intéressant.
 
A la fin de l'année, un stage est obligatoire. Je sais que beaucoup l'an dernier sont partis en ambassade sans aucune difficulté: puisque l'ENS les rémunéraient déjà, l'ambassade n'avait pas à le faire.


Quels sont vos objectifs professionnels?

L'une des choses qui m'a fait choisir l'ENS est le fait que ça laisse un peu de temps pour se décider sur ce sujet. Plusieurs choses m'intéressent: travailler dans un ministère, la haute fonction publique en général, la diplomatie, faire de la finance ou de la stratégie d'entreprise... Toutes ces choses sont possibles à l'ENS, et donc je prends mon temps.

Vous êtes-vous préparé spécifiquement au concours de l'ENS? Sinon, n'avez-vous pas craint de vous diserpser?

Le concours de l'ENS est bien évidemment celui qui m'a pris le plus de temps, mais je n'ai pas préparé spécifiquement celui-là (les chances de réussites sont trop faibles pour faire ce pari). Il faut savoir que plusieurs matières sont communes à tous les concours. Je préparais les maths, la gestion/compte et les exos de micros spécifiquement pour l'ENS (c'est déjà pas mal). Ensuite une grosse part de la préparation vient de la méthodologie des rédactions, mais cela est commun à plusieurs concours (Audencia, Passerelle, SciencePo, Hec/Escp, EM Lyon). Enfin, il fallait apprendre l'Eco pour l'ENS, qui pouvait me servir pour les autres concours, et l'anglais. Il restait donc à coté la Culture Gé et le Tage-Mage.

Je crois que je suis celui qui a passé le plus de concours l'an dernier, je n'ai pas eu le sentiment de me disperser.


Quelle était votre méthode de travail? Auriez-vous des conseills à donner? Des ouvrages à conseiller?

J'aurais surtout des conseils à donner sur le concours de l'ENS: faire les exos du Picard en Microéco, réviser la gestion avec les épreuves en ligne de passerelle et avec le livre de Friedrich (Comptabilité Générale et Gestion des entreprises). Dans le concours répondez bien à toutes les questions, même si vous êtes pas sûrs, vous pourrez grappiller des points.

En Economie et en Culture Générale, pour ce concours comme pour les autres, il faut bien apprendre les dates et les auteurs, et le jour du concours réunir ses connaissances mais ne pas chercher à faire une liste exhaustives de ces connaissances sur le sujet. Je sais qu'à Passerelle j'ai perdu du temps et j'ai fait une rédaction beaucoup trop longues à cause de ça, car le sujet était large. Il faut savoir faire le tri.

Pour le TM, comme d'habitude: Bible du TM ou Objectif 600. J'ai vu que certains se posaient des questions sur comment préparer la partie littéraire: pour ma part j'avais récupérer des QCM de CultureG au CDI, il y a souvent des parties grammaires, orthographe, vocabulaire, ça peut aider.

Pour mon rythme de travail, c'était plutôt simple: très impliqué du lundi au vendredi vers 19h, je décompressais complètement le week-end.

Quel souvenir marquant gardez-vous de vos épreuves écrites? orales?

Rien de particulier... Peut être le doute à la sortie de certaines épreuves qui ne s'étaient pourtant pas trop mal passées (EM Lyon). Sinon le tour de France pour les oraux, assez éprouvants, mais avec une bonne ambiance à chaque fois.

A Rennes, pour l'entretien collectif, j'ai dit à mon groupe avant d'entrer dans la salle que j'étais admissible à l'ENS, ils m'ont dit que je devais être bon et m'ont "laisser" la place de leader dans la discussion... Ca peut être une stratégie pour vous.

Le niveau de langue au concours est-il comparable à celui d'une école de commerce?

A l'ENS, il n'y a pas d'écrit, seulement l'oral, et le niveau m'a semblé le même, voire inférieur à celui de l'EM Lyon.

Conseilleriez-vous à d'autres élèves de prépa ENS de présenter ce concours (voie I ou voie SHS)?

Oui, Vraiment! Je l'ai réussi donc je pense que n'importe qui peut y arriver, avec une quantité de travail plus ou moins grande. Vu les débouchés possibles, la qualité de la formation, je trouve que cela vaut l'investissement d'une année de travail.
Repost 0
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 13:27

Deux anciens élèves de la classe préparatoire ENS Spé du lycée La Martinière Duchère à Lyon ont accepté de faire part de leur expérience de la prépa, des concours et de communiquer sur leurs écoles.

 

Elèves de la promotion actuelle, lecteurs de ce blog ou étudiants intéressés par une entrée en classe préparatoire ATS tertiaire ou ENS en 1 an post bac+2, rendez-vous mardi 9 octobre, entre 20h et 22h pour une discussion libre avec:

 

Gaëtan,  étudiant en deuxième année à l'ESC Toulouse. Après un baccalauréat ES présenté en Isère, Gaëtan a effectué un BTS NRC au lycée La Martinière Duchère à Lyon, avant de rejoindre la classe préparatoire ENS Spé -section D1 à dominante juridique-. Il a par ailleurs suivi en parallèle un enseignement en troisième année de licence d'Administration Economique et Sociale à l'Université Lyon 2; licence qu'il a obtenue avec mention. Aujourd'hui à l'ESC Toulouse, il a choisi de se spécialiser dans la fonction d'acheteur.

 

Toulesc.gif

 

Alban, étudiant en deuxième année à Reims Management School. Après un baccalauréat ES présenté dans le Rhône, Alban est entré en BTS CGO chez "Les Chartreux" à Lyon. Il a ensuite opté pour la classe préparatoire ENS Spé, voie D2 à dominante économique. Aussi a-t-il suivi en parallèle un enseignement en L3 de sciences économiques et de gestion auprès de l'Université Lyon 2. Ajourd'hui à l'ESC Reims, il a privilégié le parcours DSCG qui lui permettra de prétendre à l'expertise comptable afin d'assumer un jour la fonction d'auditeur ou de commissaire aux comptes.

 

logorms.jpg

 

Comment procéder pour communiquer ce soir-là avec eux? Comme nous n'avons ni les moyens ni le temps de mettre en place un véritable forum de discussions, nous vous proposons d'inscrire en "commentaire" de cet article vos questions. Vous pouvez les rédiger par avance ou attendre cette soirée; ils répondront alors au fur et à mesure en prenant soin de considérer l'ensemble des questions postées avant 22h le mardi 9 octobre 2012.

 

Nous comptons sur votre présence et sur votre dynamisme pour que cette soirée d'échange soit une réussite!

Repost 0
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 21:11

Olivia Guillon -maître de conférences en économie auprès de l'Université Paris XIII, qui a par ailleurs été membre du jury du concours interne de l'agrégation d'économie-gestion et du concours d'entrée au département d'économie-gestion de l'ENS de Cachan- et Benjamin Royannez, professeur d'économie et de gestion en classe préparatoire au lycée La Martinière Duchère et au lycée Récamier à Lyon, se sont réunis pour rédiger un manuel de méthodologie de l'économie aux concours administratifs. Le livre, paru chez Ellipses le 25 septembre 2012, s'intitule "L'économie aux concours administratifs. Méthode pour l'écrit et l'oral." (vendu : 13,50€ au prix éditeur).

 

 

ecogbr.jpg

 

C'est un double regard qu'ils portent sur les épreuves de dissertation*, de QRC et d'exposé d'économie aux différents concours administratifs de catégories A et B : celui du membre du jury qui a l'habitude d'évaluer les copie de concours et celui du professeur de classe préparatoire qui accompagne ses élèves jusqu'au jour des épreuves et dispense à cette fin des astuces méthodologiques pour qu'ils se distinguent de la masse des candidats.

 

La singularité de cet ouvrage : miser autant sur les exemples rédigés d'introduction, de problématiques de plans, les propositions de réponse à l'oral lors de la phase d'entretien, que sur les contre-exemples, car l'on progresse beaucoup en décelant les erreurs des autres : c'est l'idée d'une pédagogie de l'erreur cognitive.

 

Pour de plus amples informations, voir le site de l'éditeur : ici.

 

* Méthodologie applicable également pour les dissertations d'analyse monétaire - politique économique du concours d'entrée au département D2 d'économie gestion de l'ENS de Cachan.

Repost 0
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 10:59

Certes, les années de formation en écoles de commerce doivent être conçues comme un investissement. Au sens économique du terme, un investissement est un renoncement à une production immédiate en vue d'une production future plus fructueuse. Transposé à la situation d'un étudiant, il s'agit d'opérer un arbitrage entre trouver un emploi maintenant et différer son entrée sur le marché du travail. Une fois diplômé d'école, il a alors  l'espérance légitime de décrocher un emploi plus rémunérateur et plus enrichissant en moyenne.

 

coctir.jpg

 

Comment financer ses études en école de commerce?

 

A cette question, le site du réseau d'écoles de commerce Passerelle offre une réponse intéressante, j'en livre ici textuellement les éléments -vous retrouverez la source en cliquant ici-:

 


Le contrat d'apprentissage
Vous passez de 12 mois à 2 ans en apprentissage (mi-temps école, mi-temps entreprise).
Rémunération : Vous êtes rémunérés par l'entreprise entre 800 et 1000 euros/mois.
Avantages : L'entreprise finance vos études durant cette période et à la fin de votre contrat, vous avez acquis une solide expérience professionnelle valorisée sur le marché du travail et peut-être la promesse d'un emploi dès l'obtention de votre diplôme.
 
Les stages
L'organisation des études en ESC laisse place, en 2ème et 3ème années, à des périodes de stage de 4 à 6 mois par an.
Rémunération : De 400 à 1000 euros/mois.
Avantages : Vous bénéficiez d'une expérience professionnelle tout en demeurant dans le cursus traditionnel de la scolarité en ESC.

L'année de césure / L'année optionnelle
La plupart des ESC offrent la possibilité aux étudiants de partir en année optionnelle en entreprise, entre la 2ème et la 3ème année.
Rémunération : Elle varie en fonction de la durée de la mission et de l'entreprise qui vous accueillera.
Avantages : Vous êtes immergé dans le monde de l'entreprise à temps complet durant une année scolaire, ce qui vous permet d'acquérir une réelle expérience du terrain et constitue un tremplin indéniable vers une future embauche à la sortie de l'ESC. Aucun droit de scolarité supplémentaire ne vous est facturé.

Les associations de l'école
La majorité des ESC possèdent une Junior Entreprise (JE) ou encore une association proposant des "petits boulots" aux étudiants tout au long de l'année.
Rémunération : Environ 130 euros/mois.
Avantages : Vous avez une rentrée d'argent régulière pendant votre année scolaire et vous vous insérez dans le milieu des affaires au niveau local (ville/région), ce qui peut à terme être source d'opportunités de travail dans ce cadre.

Le monitorat
Il s'agit ici de mettre à profit vos compétences dans un domaine particulier (informatique, bibliothèque, administration...) moyennant une rémunération de la part de l'école.
Rémunération : Environ 1300 euros/an.
Avantages : Vous valorisez vos compétences au sein de l'école et développez votre sens du relationnel tout en conservant une large part de votre temps libre.

Les bourses
Plusieurs types de bourses existent :
Bourse d'Etat : équivalente à celle proposée par les universités.
Bourse Socrates : réservée aux séjours à l'étranger, elle s'élève à environ 120 euros/mois.
Bourses des ESC : proposées dans certaines écoles, elles peuvent offrir jusqu'à 2 290 euros par an de réduction de frais de scolarité.

Le prêt bancaire : des taux avantageux
Si une partie de votre scolarité reste à financer, vous pouvez vous tourner vers les banques qui proposent des offres tout à fait intéressantes aux profils étudiants ESC (taux de prêt très réduits, autour de 3 % selon les banques).

 

J'ajouterais, concernant ce dernier élément, qu'il est possible de négocier des emprunts à remboursement différé, de sorte que vous ne commencez à rembourser votre prêt qu'au sortir de l'école, une fois que vous avez un contrat de travail.

 

A noter également que certains dispensent des khôlles dans les classes préparatoires aux concours des écoles de commerce, ce qui est aussi une source de financement, modeste mais non négligeable.

 

Précisons enfin que ceux qui présentent, à l'instar des élèves issus de classes préparatoires post-bac+2, les concours d'accès à bac+3, n'auront plus que deux années à financer, puisqu'ils sont admis directement en deuxième année d'école tout en étant titulaires d'un diplôme universitaire de licence qui leur confère une compétence théorique valorisée par les recruteurs.

 

Y a-t-il de grandes disparités entre les écoles?

 

Indéniablement. Les tarifs oscillent entre un peu plus de 5000€ l'année pour Télécom Management et 15000€ environ pour l'ESSEC. Pour un tableau récapitulatif des frais de scolarité sur trois années, reportez-vous à cet article en ligne du site journaldunet.com qui date de 2012 : ici. Une telle information doit être mise en perspective avec les salaires moyens à la sortie de l'école -tout en étant très prudent vis-à-vis de la méthodologie qui a prévalu pour l'élaboration de ces chiffres.

 

A noter tout de même la démarche louable d'HEC qui annonce la gratuité de la scolarité pour les boursiers d'Etat. (Voir ici).

 

Faut-il privilégier les Instituts d'Administration des Entreprises (IAE)?

 

Les IAE proposent un enseignement théorique de qualité et leur réputation ne cesse de se renforcer. Toutefois, il ne faurdait pas croire que les IAE sont gratuits. Il s'agit bien souvent pour les facultés d'un moyen de gonfler leurs ressources en augmentant insidieusement les frais de scolarités des étudiants d'IAE. Le coût demeure cependant très inférieur à celui d'une année d'étude en école de commerce et n'excèdera que rarement -à ma connaissance- 2500€. (La plupart proposent même des frais d'inscription inférieurs à 1000€).

 

D'après un article du journal Le monde daté du 12 avril 2012 intitulé "Les entreprises paient plus cher les diplômés d'école que d'Université", les écoles de commerce parviendraient mieux que les Université à conduire leurs élèves jusqu'à des postes rémunérateurs... sans compter que dans la culture française, être sorti d'une "école" est toujours très valorisé. Certains s'offusqueront d'une telle position qui déprécie l'université ; il ne nous appartient pas de trancher le débat ici.

 

Faut-il prévoir un budget en vue des concours?

 

Malheureusement, oui. Ce n'est pas votre année en classe préparatoire post-bac+2 qui vous coûtera chère -car il en existe plusieurs qui sont publiques et donc gratuites-, mais bien l'inscription même au concours, les tests parfois demandés et les déplacements. Ainsi, en dépit d'aménagement proposés pour les boursiers par le réseau Passerelle, l'inscription même aux épreuves l'admissibilité est payante (pour HEC - ESCP, les Provinciaux devront même se déplacer deux jours sur Paris). Nombre d'écoles ou d 'IAE demandent en outre divers scores censés refleter un niveau d'Anglais, de logique ou de culture générale. Aussi débourserez-vous environ 70€ par test Tage-Mage, TOEIC, Score-Message. Les épreuves d'admission elles-mêmes sont payantes et il faut se lancer dans un "tour de France" des écoles... sans avoir l'assurance d'une réussite à la sortie. Un candidat débourse ainsi entre 300 et 1000€ simplement pour présenter les concours...

 

Il faut donc de la détermination et aborder en toute lucidité la question financière en vue du financement de la scolarité en école de commerce. Mais il est vrai que les perspectives d'emploi à la sortie sont très encourageantes.

 


Repost 0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 14:12

Des classes préparatoires en 1 an post bac+2 pour les étudiants issus d'une formation tertiaire ? Ce type de formation se développe et tend progressivement à s'harmoniser sous le statut de classes préparatoires à l'ENS Spéciales ou de classes préparatoires ATS tertiaire.

 

       Formations publiques

 

- Lycée La Martinière Duchère à Lyon (spécialité : ENS , concours administratifs et écoles de commerce)- en partenariat avec la L3 de Sciences économiques et de gestion et la L3 d'Administration économique et sociale de l'Université Lyon 2.

 

- Lycée Gaston Berger à Lille (spécialité : concours administratifs)- en partenariat avec la L3 de Sciences économiques et de gestion l'Université de Lille 1 (L3 parcours "Economie et Société").

 

- Lycée Ozenne à Toulouse (classe préparatoire ATS tertiaire)- en partenariat avec la L3 d'Administration économique et sociale de l'Université Toulouse 1.

 

- Lycée Cassin à Strasbourg (classe préparatoire "économie et management") -en partenariat avec la L3 d'économie gestion de l'Université de Strasbourg.

 

- Lycée Parc de Vilgénis à Massy (Classe préparatoire Tertiaire - spécialité : écoles de commerce)- en partenariat avec la L3 de Sciences économiques et de gestion de l'Université Paris-Sud XI

 

- Lycée Bessière (classe préparatoire ATS tertiaire) à Paris - en partenariat avec la L3 d'Administration économique et sociale de l'Université Paris Ouest Nanterre.

 

- Lycée Jean Perrin à Marseille (spécialité : concours admnistratifs)

 

- Lycée Montchapet à Dijon (spécialité : écoles de commerce) en partenariat avec la L3 d'Administration économique et sociale de l'Université de Bourgogne.

 

- Lycée Brémontier à Bordeaux (spécialité écoles de commerce), en partenariat avec la L3 de sciences économiques et de gestion de l'Université Bordeaux IV.

 

       Formations privées

 

- Lycée Ste Marie Les Maristes à Lyon - en partenariat avec la L3 de Sciences de gestion de l'Université Lyon 3.

 

- Lycée Stanislas à Paris - (permet l'obtention d'une L3 d'économie et de gestion en partenariat avec le CNAM dans le cadre du programe ESDHEM).

 

- Lycée Perrimond à Marseille - (permet l'obtention d'une L3 d'économie et de gestion en partenariat avec le CNAM dans le cadre du programe ESDHEM)

 

- Campus de Skemas Business School à Lille - (permet l'obtention d'une L3 de gestion en partenariat avec l'université Lille 2).

 

Repost 0
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 21:04

Le journal "Le Progrès" fait état, dans un article daté du 14 septembre 2012, des bons résultats des classes préparatoires du lycée La Martinière Duchère en 2012 (Prépa ENS Spé et Prépa Economique et Commerciale voie technologique).

 

P1150354.JPG

Repost 0

Présentation

  • : Prépa ENS Spé du lycée La Martinière Duchère à Lyon. Formation publique en 1 an post bac+2, préparant aux concours administratifs, aux concours des écoles de commerce (admission niveau master) et à l'Ecole Normale Supérieure.
  • : Ce bloc-note électronique vise à accroître la notoriété de cette classe prépa. Il ouvre un espace d'échange entre les anciens élèves, les étudiants en cours de formation et l'équipe pédagogique. Il se donne également pour objectif d'éclairer les uns et les autres quant aux perspectives de concours qui s'offrent à eux.
  • Contact