Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 00:00

recrutement-prep-spe-copie-1.jpgLa classe préparatoire ENS Spé du lycée La Martinière à Lyon ne recrute que les étudiants titulaires d'un diplôme de niveau bac+2 : L2, BTS, DUT.  Sont invités à candidater aussi bien les étudiants originaires d'un baccalauréat général que technologique, pourvu qu'ils soient à même de justifier, lors de la permière quinzaine de juillet, de l'obtention de l'un des diplômes à l'instant mentionnés.

 

Quels sont les critères  de sélection des dossiers ? 

 

 Si la commission de recrutement -qui réunit les membres de l'équipe pédagogique- regarde les notes obtenues au baccalauréat, elle n'y attache qu'une importance modérée. Les meilleurs élèves en pré-bac ont souvent déjà rejoint une classe préparatoire post-bac ou une autre formation très sélective. Il nous importe davantage de déceler les profils plus atypiques d'étudiants qui, à l'occasion de leur formation post-bac, ont gagné en maturité et en puissance. Dès lors, c'est la dynamique des notes obtenues depuis le bac qui nous intéresse en premier lieu.

 

Votre dossier doit laisser entrevoir la perspective d'une mention à l'issue de la formation suivie  l'année de votre candidature. Les étudiants pouvant prétendre à un 12 de moyenne ont de sérieuses chances d'être admis. Les autres ne sont pas nécessairement rejetés d'emblée. Un candidat ayant 11 de moyenne, par exemple, peut très bien être accepté si ses bulletins montrent qu'il dispose de points d'appui et/ou si deux référents formulent des appréciations élogieuses concernant son travail. Par point d'appui, nous entendons une matière où l'étudiant excelle et qui est au programme des concours envisagés par lui. Ne négligez donc pas la lettre de motivation manuscrite qui accompagne le dossier de candidature et doit énoncer vos objectifs de concours.

 

Précisons que les bulletins comportant des mentions telles que "devoirs non rendus" ou "absences non justifiées" tendent à discréditer le candidat à l'entrée en classe préparatoire.

 

Quand sera-t-il possible de candidater ?

 

Les dossiers de candidature seront mis en ligne sur le site du lycée La Martinière Duchère la semaine suivant les vacances hivernales de l'académie de Lyon. Les candidatures seront closes la deuxième semaine de mai (à la date figurant dans le dossier de candidature).  La commission de recrutement se réunit dans la foulée ; les réponses sont généralement adressées par voie postale dans les quinze jours. Les inscriptions effectives ont ensuite lieu début juillet.

 

 Certains d'entre vous recevront en mai une réponse indiquant qu'ils sont sur liste complémentaire. Ne vous découragez pas pour autant. Chaque année, compte tenu des désistements en liste principale -dont la plupart sont connus dès le mois de juin-, nous remontons dans cette liste complémentaire.

 

 

Les étudiants déjà titulaires d'une L3 peuvent-ils rejoindre la prépa ENS Spé ?

 

 

Oui, c'est envisageable, et cela a déjà été le cas par le passé. Certains étudiants, déjà titulaires d'une L3, rejoignent parfois la classe préparatoire pour focaliser leur attention sur la préparation aux concours administratifs de catégorie A. Il arrive même que, parmi ces étudiants, il y ait des anciens de la prépa ENS Spé.  Il faut dire que nombre de concours administratifs de catégorie A sont organisés selon un calendrier qui suit l'année civile et non l'année universitaire. De la sorte, il est possible de bénéficier d'un accompagnement pédagogique (préparations aux écrits et aux oraux) jusqu'au terme du concours visé.

 

Généralement, les étudiants qui adoptent cette stratégie ne s'inscrivent pas en parallèle en L3 d'AES ou de SEG. Dès lors, leur emploi du temps est très allégé et leur permet ainsi de concentrer leurs efforts sur les objectifs de haut niveau. D'autres suivent un enseignement en M1 à Lyon et se préparent ainsi au concours d'entrée en troisième année à l'ENS (pour lequel la concourrence est beaucoup moins affirmée.)

Repost 0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 10:11

gbgd F

 

 

 

 

Pour étayer vos arguments en dissertation de culture générale, il peut être judicieux de citer un film. Mais pour que votre propos soit suffisamment crédible, il importe d'indiquer, outre le titre, le nom du réalisateur et la date de première diffusion ou de production (il peut y avoir un décalage d'un an entre les deux).

 

Voici une liste arbitraire de films que vous pouvez aisément mobiliser en fonction des problématiques qui sont les vôtres. Ce tableau pourra faire l'objet de mises à jour régulières, vos suggestions étant évidemment les bienvenues.

 

 

 

 

 

 

 

Titre Réalisateur Date de production Thèmes et problématiques associés
2001 l'Odyssée de l'espace Stanley Kubrick 1968 Rapport de l'homme à l'ordinateur
Bienvenue à GATACA Andrew Nicol 1998 Sélection génétique
Citizen Kane Orson Welles 1940 Pouvoir de la presse
Dans la peau de John Malkowitch Spike Jonze 1999 Exploration de l'inconscient
Dr Folamour Stanley Kubrick 1963 Les dangers de l'armement nucléaire 
Good Bye, Lenin ! Wolfgang Becker 2002 Réunification allemande ; illusion soviétique
Good night and good luck George Clooney 2005 MacCarthysme et pouvoir des médias
Harvey Milk Gus Van Sant 2008 Militantisme politique ; Discriminations homosexuelles
Indiana Jones (et la dernière croisade) Steven Spielberg 1999 Aventure
Johnny s'en va-t-en guerre Dalton Trumbo 1971 Rapport de la conscience au corps
L'esquive Abdellatif Kechich 2002 Banlieues ; Accessibilité de la culture
La boum Claude Pinoteau 1980 Adolescence
La dolce vitta Frederico Fellini 1959 Paparazzi ; Décadence de la bourgeoisie romaine
La haine Mathieu Kassovitz 1995 Violence en banlieue
La mouche David Cronenberg 1986 Conséquences insoupçonnées de la technologie
Le cuirassé Potemkin Sergei Eisenstein 1925 Révolte prolétarienne
Les sentiers de la gloire Stanley Kubrick 1957 Justice d'exception
Les Temps modernes Charles Chaplin 1936 Taylorisme ; Standardisation ; Travail à la chaîne
Mar Adentro Alejandro Amenabar 2004 Handicap
Matrix L. et A. Wachowski 1999 Réalité virtuelle
Orange mécanique Stanley Kubrick 1971 Violence (individuelle et étatique)
Philadelphia Jonathan Demme 1993 Discriminations (SIDA ; homosexualité)
Riens du tout Cédric Klapish 1992 Gestion des ressources humaines ; Grands magasins
Secrets et mensonges Mike Leigh 1996 Secrets de famille
The Truman show Peter Weir 1998 Télé-réalité ; Publicité ; Société du spectacle
Transpotting Danny Boyle 1996 Addictions
Un air de famille Cédric Klapish 1996 Famille
Vol au-dessus d'un nid de coucou Milos Forman 1975 Folie ; Marginalité
We want sex equality Nigel Cole 2010 Féminisme

 

 

 

Repost 0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 16:07

 

imaudennantes Audencia Nantes propose aux candidats en admission sur titre une épreuve singulière : l'analyse de situation. Pour éclairer les étudiants quant aux intentions des membres du jury concernant cette épreuve d'admissibilité, l'école a mis en ligne un guide du candidat que nous vous encourageons à lire attentivement. Nous avons nous-mêmes parcouru cette brochure -ainsi que les annales- ; les conseils prodigués ici viennent donc en complément de cette référence première et ne s'attardent pas sur les éléments déjà clairement énoncés en son sein.

 

Tout d'abord, insistons bien sur ce que cette épreuve n'est pas : une dissertation de culture générale. Introductions longues et minutieuses, plans apparents,  progressions dialectiques type thèse/antithèse/synthèse, abstractions, abondance de références théoriques ne correspondent pas à l'esprit de cet exercice. De toute façon, le candidat qui s'y essayerait se trouverait rapidement pris au dépourvu tant la durée de l'épreuve est courte : 45 minutes. Comme c'est le cas pour les oraux d'admission en école de commerce, il s'agit de se montrer pragmatique (ce qui suppose de confronter des objectifs et des contraintes, d'énoncer des mesures, d'illustrer systématiquement ses propos), conséquent (au sens propre du terme, c'est-à-dire construire un discours qui suit une progression logique) et impliqué (ce qui requiert un peu d'assurance de la part d'un candidat qui n'éhsitera pas à formuler des prescriptions ou à procéder à une analyse prospective).

 

 

L'introduction:

 

L'introduction est courte, le guide du candidat quantifie son importance : le quart du devoir au maximum. Puisqu'il s'agit d'une situation, il convient d'en apprécier le contexte et la portée. Les premières phrases de votre introduction (sans lyrisme inutile ou tournures journalistiques que l'on réservera aux manchettes des quotidiens et des magazines) doivent vous amener à considérer les éléments suivants :

 

Q : Qui ? (Quels sont les protagonistes, les parties prenantes ?)

Q : Quand ? (Quel est le contexte historique ? Est-il ponctué d'événements marquants ?)

O : Où ? (Quel est la cadre géographique ?)

C : Comment ? (Quels sont les facteurs qui ont conduit à cette situation? Les moyens mis en oeuvre pour y parvenir ?)

P : Pourquoi ? (Quels sont les intentions des protagonistes ? Quels sont plus généralement les enjeux associés?)

 

NB: Pour une explication fine de a méthode QQOCP appliquée aux problématiques juridiques, j'invite les lecteurs de se blog à se référer à l'excellent ouvrage de M.-A. Cohendet, Les épreuves en droit public, LGDJ, 2009).

 

A ces éléments, il convient encore d'ajouter deux choses : la définition des termes clés du sujet et l'annonce de la structure du propos. Encore une fois, l'analyse des termes du sujet n'appelle pas à un examen aussi minutieux qu'en dissertation de culture générale, contentez-vous d'énoncer l'acception que vous retenez. (Inutile d'engager une étude étymologique ou pluri-disciplinaire des termes du sujet ; inutile également de s'attarder sur la forme même de l'intitulé : pluriels, temps, ponctuation... Visez ici l'efficacité plus que la subtilité. Quant à l'annonce de la structure, évitez les formulations scolaires telles ("dans une première partie.... dans une deuxième partie..."), renoncez aussi aux bornes apparentes (I) puis (II). En revanche, adoptez un plan qui laisse entrevoir la progression de votre pensée, et plus encore la conclusion à laquelle vous souhaitez parvenir.

 

La développement:

 

Je vous conseille d'adopter une démarche "politique" (dénomination retenue dans le cadre du cours de méthodologie dispensé en classe prépa ENS Spé au lycée La Martinière Duchère) en quatre temps (eux-mêmes décomposables en plusieurs arguments) :

 

1- Ce qui doit être / ce qui était espéré

2- Ce qui est / ce qu'il est advenu

3- Appréciation des risques ou du problème théorique

4- Préconisations

 

NB: Les temps 1 et 2 peuvent être inversés.

 

Par exemple :"L'Europe a-t-elle besoin d'un leader charismatique?"

 

1- L'Europe devait se construire en créant des "solidarités de fait" selon l'expression de Robert Schumann; l'économique, plus petit commun multiple au lendemain de la seconde Guerre mondiale conduisant progressivement à une entente d'ordre politique.

 

2- Malheureusement, la convergence politique suscite de nombreuses réticences (notamment lorsqu'elle tend à déposséder les Etats de leurs compétences régaliennes comme la Défense, la politique étrangère, la fiscalité, l'émission de monnaie).

 

3- Problème : comment dépasser la souveraineté étatique, clef de lecture des relations internationales depuis le XVIIème siècle ? La diversité culturelle peut-elle être surmontée dans une unité politique ? Risques : sous-représentativité de l'Europe sur la scène internationale et déficit démocratique.

 

4- Préconisations : affirmation de l'exécutif européen par le biais de l'élection au suffrage universel  sur l'ensemble du territoire européen d'un président de l'Union Européenne ; attribution d'un poste UE au Conseil de sécurité de l'ONU...

 

Il ne s'agit là que de quelques idées jetées sans véritable réflexion préalable. Ce qui doit vous interpeler ici, ce n'est pas le fond, mais bien la forme. Vous voyez qu'il est possible de construire environ 7 paragraphes autour de ces quatre temps. (Pour peu que l'on intègre des éléments de la partie "ce qui est" en introduction et que l'on réserve alors un paragraphe pour "ce qui doit être", "le problème", "préconisations", on arrive à trois paragraphes un peu plus étoffés, plus proche peut-être des trois exemples corrigés proposés par Audencia elle-même.)

 

Pour ce type d'épreuve, vous pouvez, me semble-t-il, adopter deux démarches pour construire rigoureusement vos paragraphes :

 

   Méthode déductive

 

1- Enonciation de l'argument.

2- Si possible, décomposition en sous-domaine d'analyse. (ex. "Cet argument emporte des conséquences à la fois sur le plan juridique, sociologique et économique.")

3- Illustration et éventuellement justification théorique.

 

NB: Alors qu'en dissertation de culture générale il sera apprécisé que vous puissiez étayer votre analyse en vous référant à des auteurs, il n'en va pas de même à mon avis pour cette épreuve. Les justifications théoriques ne sont pas procrites, mais elles doivent être avancées parcimonieusement. Ne vous montrez pas doctes, mais pragmatiques.

 

   Méthode inductive

 

1- Illustration.

2- Enonciation de l'argument.

3- Nuance liée aux éventuels cas dérogatoires.

 

Dans tous les cas, le crédit accordé à votre propos dépendra de la rigueur de votre argumentation, de l'élégance du style et surtout de la précision avec laquelle vous livrez les faits. Dates, noms propres, dénominations d'entreprises, statistiques,  lois, concepts découlant de l'actualité doivent être insérés dans le corps du développement. Pour vous préparer, nous vous conseillons de suivre (ou de rependre) sur les 7 mois au moins précédant la date de l'épreuve :

 

- Le Monde-Dossiers et documents

- Regard sur l'actualité (La documentation française)

- Vie publique (dossiers d'actualité)

 

La conclusion:

 

Courte, la conclusion vous permet d'affirmer votre position (n'hésitez pas faire usage du pronom personnel "je") et d'identifier les risques ou difficultés pratiques qui lui sont associés. Il vous appartient dans un deuxième temps de vous lancer dans l'exercice périlleux de la prospective, pour indiquer ce qu'il devrait advenir de votre point de vue. Attention de ne pas achever votre copie par une mièvrerie révélant votre naïveté!

 

Rq. La grille d'évaluation des correcteurs de l'épreuve est la suivante :

 

 

Critères d'évaluation


Qualité de l'argumentation 8 points
Qualité des exemples 4 points
Originalité du point de vue choisi 4 points
Qualité de l'expression 4 points

 

 

  Pour approfondir, cliquez ici.

 


 

 

Repost 0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 20:38

Philippe Aghion, professeur d'économie à Harvard, dont les étudiants de prépa ENS Spé ont pu apprécier divers travaux dans le cadre du cours d'Analyse Monétaire-Politique Economique, a été interrogé par Julia Cajé et Eric Monnet, intervenant pour laviedesidees.fr (site dédié à l'actualité des sciences sociales dont nous recommandons particulièrement l'exploration.)

 

L'interview peut être intégralement consultée ici. Nous n'avons retenu que quelques extraits qui complètent opportunément le cours d'AMPE et permettra à certains de mettre un visage sur un nom souvent cité à cette occasion.

 

Dans le premier extrait, Philippe Aghion revient sur les fondamentaux du modèle de Solow-Swan (1956) et en expose les limites. Il présente sommairement le basculement vers les modèles de croissance endogène et mentionne sa contribution de 1992 inspirée du processus de destruction-créatrice schumpétérien  (Philippe Aghion, Peter Howitt, A model of growth through creative destruction1992)

 

 

 

 

Dans le deuxième extrait que nous avons sélectionné, il précise l'enjeu des modèles de croissance endogène du point de vue de leurs perspectives de politique économique.

 

 

 

 

Dans ce troisième extrait, il met clairement en évidence l'utilité des marchés de fonds prêtables (pour financer et sélectionner les bons projets d'investissement, évitant ainsi une cristallisation des capitaux dans les entreprises moins novatrices) et évoque les risques liés à une pénurie des liquidités, situation où les investisseurs potentiels risqueraient d'être rationnés faute de crédits.

 

 

 

Enfin, un dernier extrait concernant l'influence de la recherche et de l'éducation sur la croissance économique. En cours, nous avons  porté notre attention sur les modèles de P. Romer (1986, 1990), Lucas (1988), Barro et Sala-i-Martin (1995). Philippe Aghion s'est lui aussi beaucoup intéressé à ces problématiques. Ses analyses ont d'ailleurs fait l'objet d'un publication pour un large public, en janvier 2004, dans un rapport du Conseil d'Analyse Economique intitulé Education et croissance (co-écrit avec Elie Cohen).

 

 

 

 

 

 Rendez-vous sur www.laviedesidees.fr si vous souhaitez approfondir ce sujet.

Repost 0
Prepa ENS Spé - dans Economie
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 14:24

Les lecteurs réguliers de ce blog savent que les étudiants admis en prépa ENS Spé se voient offrir la possibilité de suivre en parallèle un enseignement en L3 d'Administration Economique et Sociale (pour la spécialité D1, dominante juridique) ou en L3 de Sciences Economiques et de Gestion (pour les D2, dominante économique.) Cette possibilité résulte d'un partenrait conclu entre le lycée La Martinière Duchère et l'Université Lumière Lyon 2.

 

Les étudiants peuvent tenter des concours difficiles avec d'autant plus de sérénité qu'ils savent par ailleurs qu'ils ont de grandes chances de valider une L3 générale (de l'ordre de 80% de chances pour les D1 et 90% des chances pour les D2, si l'on s'en tient à une moyenne calculée sur les 3 dernières promotions.)

 

Nous encourageons  les étudiants à tenter des concours toujours plus ambitieux, à surmonter leurs préjugés. Nous regrettons en effet que nombre d'entre vous, recrutés à bac+2, se censurent, refusent de se frotter à un concours qui pourtant les fait rêver, au prétexte qu'ils sont issus d'un BTS, d'un DUT, d'une voie technologique au lycée ou d'un milieu défavorisé.

 

 La classe préparatoire ENS Spé du lycée La Martinière Duchère accroît d'année en année ses exigences et notre discours tend de plus en plus à inciter les étudiants à présenter de grands concours (aussi bien l'Ecole Normale Supérieure, les concours administratifs que ceux des écoles de commerce). Car, à notre avis, il vaut encore mieux rejoindre un bon Master universitaire qu'une école médiocre.

 

 L'année dernière, certains ont fait ce choix. Par exemple, deux étudiants de D1 ayant obtenu une L3 d'AES avec mention suivent aujourd'hui un Master en droit privé à Lyon 2, avec les mêmes opportunités de carrières qu'un étudiant ayant fait un cursus complet en droit. De même, deux étudiants de D2 sont également parvenus à rejoindre un Master de finance à Lyon 2, formation également très demandée.

 

Amandine a opté pour un Master Economie et Société, option préparation au CAPES (après avoir obtenu une L3 d'AES avec mention bien). Elle a eu la gentillesse de nous faire part de son expérience et de son opinion concernant la prépa ENS Spé. Nous retranscrivons ici fidèlement son message:

 

Après la classe préparatoire spé je me suis dirigée vers un master Economie et Société préparation au Capes de Sciences Economiques et Sociales.

Cette année de prépa m’a non seulement permis d’acquérir les connaissances générales nécessaires pour reprendre un cursus universitaire classique, mais aussi la méthodologie et la rigueur appliquées pour la préparation du concours d’entrée à l’ENS. Ces méthodes de travail sont mobilisables pour la préparation d’autres concours de la fonction publique, comme le CAPES, et plus généralement pour toute formation universitaire faisant appel à un certain degré d’analyse, notamment à partir du master 1.

Finalement la classe préparatoire spé a véritablement fonctionné comme un tremplin pour moi puisqu’elle m’a offert la possibilité de reprendre des études générales après une formation très professionnalisante telle que le BTS.

 

 

 

Repost 0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 10:41

Selon une figure de style baptisée "Antonomase", il est possible de désigner un nom commun par un nom propre qui lui fait écho, et réciproquement. Ainsi, les journalistes et essayistes ne manquent pas de recourir à ce procédé rhétorique pour alléger leur texte et éviter ainsi de disgracieuses répétitions.

 

Malheureusement, les étudiants à l'oral de culture générale d'un concours n'identifient pas toujours l'institution désignée par le lieu même où elle se trouve : nom de rue, de place ou du bâtiment lui-même. Dès lors, il nous a semblé judicieux, dans cette nouvelle fiche "bête et méchante", de recenser les associations les plus courantes.

 

 

Institution Lieu associé
Assemblée Nationale Palais Bourbon
Bourse de Paris Palais Brongniart
Congrès américain Le capitole
Conseil constitutionnel Rue de Montpensier
Conseil d'Etat Palais Royal
Ministère de l'économie et des finances Bercy
Ministère de l'Education Nationale Rue de Grenelle
Ministère de l'Intérieur Place Beauvau
Ministère de la Justice Place Vendôme (peu usité)
Ministère des Affaires Etrangères Quai d'Orsay
New-York Stock Exchange (bourse américaine) Wall Street
Parlement britannique Westminster
Premier ministre britannique 10 downing street
Premier ministre français Matignon
Président de la République française Palais de l'Elysée
Président des Etats-Unis La maison blanche
Reine d'Angleterre Buckingam Palace
Sénat (français) Palais du Luxembourg
Tokyo Stock Exchange (bourse japonaise) Kabuto Cho

 

 

 

PB_institution.jpg

 

 

En photo ici, le Palais Bourbon... c'est-à-dire l'Assemblée Nationale.

Repost 0
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 21:45

 

Architectes Oeuvres
André Le Nôtre Jardins du château de Versailles
Carlos Ott Opéra Bastille
Charles Garnier Opéra Garnier
Dominique Perrault La bibliothèque François Mitterrand
François Mansart Eglise du Val de Grâce
Gustave Eiffel La tour Eiffel
Hector Guimard Métropolitain parisien
Jacques-Germain Soufflot Le Panthéon
Jean Nouvel Institut du Monde Arabe ; Musée du quai Branly
Johan Otto von Spreckelsen La Défense
Le Corbusier La Cité radieuse ; Firminy Vert
Leoh Ming Pei La pyramide du Louvre
Louis le Vau Château de Versailles
Paul Abadie Basilique du Sacré-Coeur
Pierre-Alexandre Vignon Eglise de la Madeleine
Renzo Piano, Richard Rogers, Gianfranco Franchini Centre Pompidou
Shigeru Ban, Jean de Gastines Annexe du centre Pompidou à Metz

imar-copie-2.jpg

Repost 0
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 23:22

Je constate, à l'issue du salon de l'Etudiant qui s'est tenu sur Lyon ce week-end, que l'engouement pour les écoles de commerce tend à s'affirmer. J'ai également pu, à cette occasion, prendre conscience de plusieurs interrogations que se posent les candidats potentiels à l'entrée prépa ENS Spé, par ailleurs désireux de rejoindre une école de commerce.  Ce blog ne répondant que partiellement à ces questions, je vous propose de les recenser et d'y répondre le plus sincèrement possible. S'il demeure des doutes de votre côté, lecteur de ce billet, ajoutez en commentaire votre question et nous nous efforcerons d'y répondre dans les meilleurs délais.

 

Quelle est l'histoire de la prépa ENS Spé ?  Prépare-t-elle vraiment aux écoles de commerce ?

 

Comme leur nom l'indique, les classes préparatoires à l'ENS ont vocation à présenter des candidats aux concours d'entrée en première année de l'Ecole Normale Supérieure, plus précisément aux concours organisés par les départements D1 (droit-économie de l'ENS de Bretagne) et D2 (économie-gestion de l'ENS de Cachan).

 

En prépa post bac+2, prépa ENS Spé au lycée La Martinière Duchère à Lyon, cela demeure un objectif, mais qui ne concerne désormais qu'un petite fraction de chaque promotion, car le niveau en mathématiques et en microéconomie (en D2) est tel qu'il ne peut être atteint, pour une formation en un an, que par ceux qui ont le plus d'affinités avec les sciences (L2 de Sciences économiques et de Gestion, L2 de Mathématiques Appliquées aux Sciences Sociales oè BTS CGO qui ont suivi un enseignement en mathématiques après le bac.)

 

Parce que les mathématiques ont progressivement disparu de la plupart des formations post-bac (BTS et DUT notamment), il a fallu que la prépa ENS Spé s'adapte en réorientant en partie ses objectifs.

 

Dès lors ont été conclus des partenariats avec l'Université Lyon 2 afin de permettre aux étudiants de valider une troisième année de licence de sorte qu'ils puissent présenter des concours administratifs de catégorie A et B+ (post pac+2), mais aussi des écoles de commerce en admission directe deuxième année. Toutes les écoles de commerce qui recrutent après une prépa (hormis l'Essec) ont ainsi un programme d'admission en niveau Master.

 

Oui, la prépa ENS Spé prépare aux concours des écoles de commerce, les Parisiennes (HEC , ESCP , EDHEC , EM Lyon) comme les Provinciales.

 

Il existe même une toute jeune classe préparatoire post bac+2 à Massy dans l'Essonne (qui est statutairement une prépa ENS en 1 an) ; elle se consacre  exclusivement à la préparation aux concours des écoles de commerce. Ce n'est pas le choix stratégique que nous avons fait à Lyon.

 

 

Avez-vous des enseignements spécialisés pour la préparation aux concours des écoles de commerce ?

 

Car nous préparons aussi bien à l'ENS, aux concours administratifs et aux écoles de commerce, certains étudiants nous demandent parfois, non sans une pointe de scepticisme, comment il est possible de préparer efficacement une telle diversité de concours.

 

  La prépa ENS Spé du lycée La Martinière Duchère étant statutairement une prépa ENS Cachan, nous proposons un éventail d'enseignements qui permet de couvrir tout le programme du concours d'entrée à l'ENS (départements D1 et D2). Rappelons en premier lieu que les candidats au concours d'entrée à l'ENS admissibles à cette école sont automatiquement admissibles à l'EM Lyon et Audencia (et bientôt, espérons, à l'ESC Toulouse).

 

Mais pour ceux qui aspirent à intégrer les écoles de commerce en admission 2ème année, nous les encadrons de la manière suivante :

 

- méthodologie et exercices réguliers de notes de synthèse en 2 heures  (type Passerelle);

- préparation spécifique au TAGE-MAGE : entre 6 et 8 entraînement en conditions d'examen par an + 1 heure hebdomadaire de mathématiques (à partir d'octobre/début novembre) dédiée aux sous-tests "calcul", "logique" et "conditions minimales" + exercices corrigés remis aux étudiants;

- exercices réguliers d'études de dossier (type HEC/ESCP ou type "dissertation de culture générale de l'EM Lyon");

- entretiens réguliers avec différents interlocuteurs (professeurs de classe prépa, anciens membres du jury d'écoles de commerce, élèves et anciens élèves de l'EM Lyon.)

- préparation du dossier d'entrée à l'EM Lyon sur la base de travaux déjà réalisés par des élèves de l'école.

- épreuves écrites et orales en langue vivante (Anglais, Espagnol, Italien, Allemand) conformes aux exigences des concours.

 

Par ailleurs, en terme de choix d'options :

 

- les D1 sont censés choisir indifféremment entre "droit privé" ou "économie";

- les D2 sont censés choisir indéfféremment entre "gestion", "économie", "mathématique" ou plus rarement "mercatique".

 

A noter que pour l'entrée à HEC ou l'ESCP, nous préparons intensivement les élèves aussi bien en macroéconomie qu'en microéconomie, cette dernière étant peu choisie par les candidats (alors même que les élèves bien préparés obtiennent d'excellents résultats dans cette matière.)

 

 

Pourquoi intégrer une prépa ENS Spé alors qu'il est possible de présenter les mêmes écoles à bac+2?

 

Parce que vous payez moins cher, puisque les élèves intègrent directement les écoles en admission niveau Master, économisant ainsi un an de financement (sachant que le coût d'une année en école de commerce oscille entre 6000 et 12000€, avec quelques différences toutefois à Télécom Mangement, EM Strasbourg ou pour les élèves boursiers intégrant HEC).

 

Parce que vous bénéficiez de cours de méthodologie, de culture générale, d'interrogations orales dédiés (voir programme de la prépa) qui vous permettent de décrocher une école supérieure à celle que vous auriez obtenu à l'issu de votre BTS, DUT ou L2.

 

Parce que c'est la seule formation publique qui vous prépare potentiellement aux grandes écoles de commerce : HEC, ESCP, EDHEC, EM Lyon, Audencia... Ce qui nous amène à la questions suivantes.

 

 

Pourquoi n'avez-vous pas, jusqu'alors, de meilleurs résultats dans les Parisiennes ?

 

Rappelons en premier lieu ce que l'on entend traditionnellement par "Parisienne". Il s'agit de HEC, de l'ESCP, de l'ESSEC, de l'EDHEC et de l'EM Lyon.

 

Nous avons déjà eu des élèves admis à l'EM Lyon, mais il est vrai qu'HEC, l'ESCP et l'EDHEC constituent pour nous, des objectifs nouveaux. Le premier candidat présenté par la prépa ENS Spé du lycée La Martinière est issu de la promotion 2009. Seul à présenter ce prestigieux concours, il s'en est tiré avec une moyenne de 10. Honorable, mais insuffisant pour passer le cap de l'admissibilité. Cet échantillon est en outre trop petit pour que nous puissions en tirer la moindre conclusion.

 

Cette année, les étudiants de la promotion 2010 ne présenteront pas davantage, à notre grand regret, HEC ou l'ESCP (voir  les objectifs de la promotion 2010.), alors que plusieurs en ont l'envergure. Deux explications peuvent être avancées. L'une purement matérielle vient de la concomitance des épreuves écrites d'HEC/ESCP et de Passerelle 2. L'autre d'ordre sociologique montre que les phénomènes d'auto-sélection (c'est-à-dire de censure des élèves à l'entrée dans les filières les plus nobles) sont plus marqués en prépa post-bac+2 qu'en prépa post-bac. Les étudiants plus âgés redoutent davantage un échec, car il leur tient à coeur de ne plus trop prolonger les études et de préciser leur parcours professionnel. Cette choix du plus certain (ll'entrée dans les écoles les mieux classées étant pour eux plus incertaine) pourrait résulter d'un calcul rationnel coût-avantages (cf. Raymond Boudon, L'inégalité des chances, 1973) ou d'une habitude de classe au double sens du terme (classe sociale, car 1/3 des étudiants de la prépa ENS Spé sont boursiers -cf. Pierre Bourdieu, La reproduction , 1970 ; classe scolaire, car les élèves issus d'un BTS ou d'un DUT ont souvent l'intime conviction ques les grandes écoles ne sont plus atteignables pour eux.)

 

Elèves et futurs candidats à la prépa ENS Spé, nous attendons de vous de l'audace!

 

 

Est-il vraiment possible d'assumer de front une préparation aux concours et une formation de L3? Comment valide-t-on concrètement la L3 de Sciences économiques et de gestion ou d'Administration économique et sociale de Lyon 2?

 

Oui, car la convention scellée entre le lycée La Martinière et l'Université Lyon 2 permet aux étudiants de bénficier d'un horaire aménagé. Les D1 vont étudier dans les locaux de la faculté 3 à 4 demi-journées par semaine ; les D2 ont environ 6 à 8 heures de cours en amophithéâtre et en salles de TD.

 

Les matières dispensées à l'Université font l'objet d'une évaluation universitaire classique : 50% de la note de l'UE considérée obtenue dans le cadre d'un contrôle continu en TD et 50% à l'occasion de partiels.

 

Pour les autres disciplines, ce sont les contrôles continus (écrits et oraux) ainsi que les résultats obtenus aux deux concours blancs qui permettent de réaliser une équivalence avec les UE n'ont traitées à l'Université. Par exemple, en D2, la "macroéconomie dynamique " est intégrée au cours d'ananlyse monétaire-politique économique ; les notes obtenues en entretien, note de synthèse ou dissertations de culture générale valident l'UE "intervention de professionnels". (Aucun professionnel ne vient en classe préparatoire ; le partenariat prévoit donc que les exercices destinés spécifiquement à la préparation aux concours, non réalisés par les autres étudiants inscrits en L3 de Sciences Economiques et de Gestion, soient considérés comme équivalents en terme de crédits européens à l'UE "Intervention de professionnels".)

 

Tous les doutes n'ont pas été dissipés au sujet des modalités de préparation aux écoles de commerce en prépa ENS Spé au lycée La Martinière ? Indiquez vos interrogations en commentaires, nous vous répondrons rapidement.

 

                                                                                                                                                                                                    BR.

 

 

Repost 0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 09:24

Vous trouverez ci-dessous une liste d'émissions de radio diffusées au cours du mois de décembre, dont l'écoute est particulièrement recommandée pour la préparation aux concours administratifs comme aux écoles de commerce.

 Radamu.jpg

 

Economie

 

 

  • « Faut-il instaurer un impôt progressif sur la consommation? », Du grain à moudre, France culture, émission du 16 décembre 2010.

 

Présentation de l'émission :

 

http://www.franceculture.com/emission-du-grain-a-moudre-faut-–il-instaurer-un-impot-progressif-sur-la-consommation-2010-12-13.htm

 

Lien de téléchargement :

 

http://www.touslespodcasts.com/annuaire/radio-tv/radio-nationales/1060-episode602251.html

 

 

 

Gestion

 

 

  • Les nouvelles ambitions des cabinets d'audit, avec Jean-Luc Decornoy - président du directoire de KPMG, Good Morning Business, BFM radio, émission du 20 décembre 2010.

 

 

Lien de téléchargement :

 

http://www.radiobfm.com/podcast/podcast.php?id=11

 

 

  • L'intelligence économique, avec Olivier Buquen -délégué interministériel à l'intelligence économique, Good Morning Business, BFM radio, émission du 10 décembre 2010.

 

 

Lien de téléchargement :

 

http://www.radiobfm.com/podcast/podcast.php?id=11

 

 

  • La stratégie du Club Med, avec Henri Giscard d'Estaing -PDG du Club Med, Good Morning Business, BFM radio, émission du 10 décembre 2010.

 

Lien de téléchargement :

 

http://www.radiobfm.com/podcast/podcast.php?id=11

 

 

 

Culture générale

 

 

  • « Victor Scoelcher et l'abolition de l'esclavage», 2000 ans d'Histoire, France Inter, émission du 1er décembre 2010.

 

Présentation de l'émission :

 

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/2000ansdhistoire/index.php?id=98040

 

Lien de téléchargement :

 

http://www.touslespodcasts.com/annuaire/radio-tv/radio-nationales/63-episode599126.html

 

 

  • « La création de l'ONU », 2000 ans d'histoire, France Inter, émission du 6 décembre 2010.

 

Présentation de l'émission :

 

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/2000ansdhistoire/index.php?id=98114

 

Lien de téléchargement :

 

http://www.touslespodcasts.com/annuaire/radio-tv/radio-nationales/63-episode600153.html

 

 

  • « Al Capone », 2000 ans d'histoire, France Inter, émission du 13 décembre 2011.

 

Présentation de l'émission :

 

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/2000ansdhistoire/index.php?id=98404

 

Lien de téléchargement :

 

http://www.touslespodcasts.com/annuaire/radio-tv/radio-nationales/63-episode602339.html

 

 

  • « Coco Chanel», 2000 ans d'histoire, France Inter, émission du 28 décembre 2011.

 

Présentation de l'émission :

 

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/2000ansdhistoire/index.php?id=99126

 

Lien de téléchargement :

 

http://www.touslespodcasts.com/annuaire/radio-tv/radio-nationales/63-episode605964.html

 

  • « L'éthique : mode d'emploi», Questions d'éthique, France Culture, émission du 20 décembre 2011.

 

Présentation de l'émission :

 

http://www.franceculture.com/emission-questions-d-ethique-l’ethique-mode-d’emploi-2010-12-20.html

 

Lien de téléchargement :

 

http://www.touslespodcasts.com/annuaire/radio-tv/radio-nationales/1199-episode604212.html

 

 

  • « Les origines du totalitarisme selon Hannah Arendt», Les nouveaux chemins de la connaissance, France Culture, émission du 3 décembre 2011.

 

Présentation de l'émission :

 

http://www.franceculture.com/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance-hannah-arendt-35-le-proces-eichmann-2010-12-01.html

 

Lien de téléchargement :

 

http://www.touslespodcasts.com/annuaire/radio-tv/radio-nationales/1239-episode599813.html

 

 

  • « Internet et démocratie», Du grain à moudre, France Culture, émission du 16 décembre 2011.

 

Présentation de l'émission :

 

http://www.franceculture.com/emission-du-grain-a-moudre-internet-et-democratie-2010-12-16.html

 

Lien de téléchargement :

 

http://www.touslespodcasts.com/annuaire/radio-tv/radio-nationales/1060-episode603364.html

Repost 0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 20:50

 

Une nouvelle fiche qui recense quelques grands inventeurs associés à leur invention. Le choix est arbitraire. Certainste_invention-copie-1.jpg ne figurent pas dans la liste en dépit des améliorations significatives qu'on leur doit à des procédés déjà découverts avant eux : la lunette astronomique de Galilée, le vaccin contre la rage de Pasteur... (En photo ci-contre,Thomas Edison, inventeur notamment du Gramophone.)

 

Invention Inventeur Date d'invention
Calculatrice Gottfried Leibniz 1671
Paratonnerre Benjamin Franklin 1752
Machine à vapeur James Watt 1765
Vaccin Edward Jenner 1796
Pompe à vapeur Thomas Newcomen 1712
Automobile Joseph Cugnot 1770
Pile électrique Alessandro Volta 1800
Locomotive George Stephenson 1814
Stéthoscope Théophile Laennec 1816
Moteur électrique Michael Faraday 1828
Braille Louis Braille 1829
Télégraphe Samuel Morse 1837
Daguerreotypie (ancêtre de la photographie) Jacques Daguerre 1838
Caoutchouc Charles Goodyear 1839
Dynamite Alferd Nobel 1866
Ligne téléphonique Graham Bell 1876
Lampe à incandescence Thomas Edison 1879
Radio Guglielmo Marconi 1889
Cinéma Auguste et Louis Lumière 1895
Avion Vilbur et Orville Wright 1903
Polymère Leo Baekeland 1909
Pénicilline Alexander Fleming 1928
Radioactivité artificielle Irène et Frédéric Joliot-Curie 1934
Nylon Wallace H. Carothers 1935
Pile atomique Enrico Fermi 1942
Four microonde Percy Spencer 1947
Pilule contraceptive Gregory Pincus 1956
Microprocesseur Ted Hoff 1971
Repost 0

Présentation

  • : Prépa ENS Spé du lycée La Martinière Duchère à Lyon. Formation publique en 1 an post bac+2, préparant aux concours administratifs, aux concours des écoles de commerce (admission niveau master) et à l'Ecole Normale Supérieure.
  • : Ce bloc-note électronique vise à accroître la notoriété de cette classe prépa. Il ouvre un espace d'échange entre les anciens élèves, les étudiants en cours de formation et l'équipe pédagogique. Il se donne également pour objectif d'éclairer les uns et les autres quant aux perspectives de concours qui s'offrent à eux.
  • Contact