Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 08:34

Punaises

Les étudiants de la promotion 2009/2010 de la classe prépa ENS Spé nous livrent leurs i mpressions concernant les oraux des écoles de commerce (concours d'admission en 2ème année d'école).  

Ce questionnaire sera mis à jour régulièrement au gré des réponses fournies par les étudiants.

 

 

Quelle stratégie avez-vous adopté pour décider, une fois les résultats d'admissibilité connus, des oraux que vous souhaitiez présenter ?


"Pour les ESC, le classement, la localisation et le coût d'entrée de l'école m'ont permis d'arbitrer entre les écoles susceptibles de m'intéresser." (Raphaël)

 

"En fonction du classement et de la proximité par rapport à Lyon : deux grandes, deux moyennes et une petite. Mais c'est sur place que l'on devine si une école est susceptible de plaire ou non. Par exemple,  dans mon cas pour l'ESC Grenoble, le feeling n'est pas passé, en dépit de la réputation de l'école. " (Fatima)

 

"J'estimais qu'il fallait passer plusieurs écoles pour avoir plus de chances... Mais au bout de la 10ème, à force de me répéter, je me sentais moins impliqué. Il ne faut donc pas se disperser. Les premières écoles permettent de s'entraîner ; je conseille de choisir celles qui sont les moins bien classées. C'est important, car même les entraînements de classe prépa ne sont pas le relflet d'un véritable entretien : pression, environnement, 2 ou 3 membres de jury inconnus, costume... et des chaussures qui font mal !" (Timothée)

 

"Pour choisir mes écoles je ne me suis pas seulement fondée sur leur notoriété, il faut tenir compte de leur situation géographique (on ne veut pas forcément aller au Havre alors pourquoi passer un entretien aussi loin?), de leurs programmes (options particulières, ouverture internationale..).

Puis, j'ai choisi de passer en premier une école 'test' , je pense que ça ne sert à rien de passer beaucoup d'oraux, au bout d'un moment on est un peu lassé, moins concentré...

Cependant, je pense qu'il ne faut pas passer les oraux de langue dans la 1ere école, puisqu'on est plus stressé le 1er oral. Il vaut mieux attendre la 2ème ou 3ème école, il n'y a pas vraiment de stratégie pour choisir l'école où on passe les langues, ce n'est pas parce que c'est une plus petite école que les jurys seront moins sévères, au contraire il y a parfois plus de concurrence." (Emilie)

 

Comment avez-vous géré votre anxiété face aux épreuves ?

 

"Bien manger, bien dormir et faire du sport (très important le dernier)" (Raphaël)

 

"Je pense que les khôlles m'ont permis de beaucoup moins appréhender les épreuves, car je savais comment me présenter, et plus ou moins ce que le jury attendait de moi. De plus, le staff des écoles nous prend vraiment très bien en charge : il nous rassure,  nous conseille..." (Elodie)

 

"Chaque candidat gèrera son stress différemment. Je donnerais 4 conseils cependant :


1- Il est essentiel de bien se préparer et de répondre sur papier à toutes les questions "bateau" : points forts/faibles, projet professionnel ; loisirs ; pourquoi une école de commerce ?

2- Il faut dormir pour être ensuite réactif face au jury qui est parfois piquant.

3- Sortir et s'aérer l'esprit, ne pas rester dans sa grotte.

4- Parler au "staff" qui est super sympa et donne de bons tuyaux.

 

Le premier entretien est le plus difficile à surmonter. Par la suite, plus on en passe, plus on se sent rodé." (Timothée)

 

"Le premier entretien est le plus déstabilisant, on ne sait pas vraiment à quoi s'attendre puis finalement, l'ambiance est plutôt détendue donc on stresse beaucoup moins pour les suivants, on prend plus d'aisance. C'est pourquoi il est important de passer en premier une école que l'on désire le moins." (Emilie)

 

Les candidats concurrents vous ont-ils paru bienveillants ?

 

"Pas de réelle rivalité marquante. L'esprit de compétition et la volonté de nuire à l'autre candidat doivent se situer après une classe prépa en 2 ans post-bac." (Raphaël)

 

"Ils sont très sympas en général... Peut-être un peu hypocrites pour certains, mais entre concurrents, cela me paraît normal. Il est tout à fait possible de demander conseil à un autre candidat. J'ai souvent obtenu des réponses, sur les oraux de l'EM Strasbourg et de l'ESC Montpellier notamment. De mon côté, j'ai volontiers donné quelques conseils aussi." (Fatima)

 

"Les autres candidats ne sont en général pas dans un esprit de concurrence. Ils donnent leurs impressions sur le jury, les écoles... Ils n'hésitent pas à dire quelles questions leur ont été posées, à faire part de leur expérience." (Elodie).

 

"Avant d'aller à une entretien, on sent une tension, une concurrence ; on se laisse alors facilement déstabiliser par ce que disent les autres : "le jury est horrible...", "mon entretien s'est vraiment bien passé...", "j'ai un parcours exceptionnel..." , voire "tu as vu mon costume..." Je suis persuadé que certains le font délibérément  pour déstabiliser les autres candidats." (Timothée)

 

"Lors de mon oral à l'EM Lyon, la majorité des candidats parlaient du concours HEC, ESCP, EDHEC...C'est un peu déstabilisant de se sentir dans un véritable environnement de concurrence moins palpable sur le concours passerelle." (Emilie)

 

Aviez-vous anticipé certaines des questions qui vous ont été posées ? Si oui, lesquelles ?

 

"Avec le questionnaire donné en cours pour la préparation des ESC, la plupart des questions étaient anticipées. ("présentez vous brièvement" revient quasiment à chaque fois, "pourquoi ce type d'étude?", "vo us auriez pu faire cela à l'université, quelles différences avec une ESC?", "pourquoi ce domaine vous intéresse-t-il?",...)" (Raphaël)

 

"Oui. Pourquoi choisir telle école ? Quel est votre projet professionnel (à lier au cursus de l'école)? Quels sont vos principaux défauts ? Vos principales qualités ?" (Fatima)

 

 

Avez-vous été confronté(e) à des questions que vous jugez déstabilisantes ?

 

"Oui. A l'ESC Montpellier, on m'a demandé comment je comptais financer les années d'études au sein de l'école." OU encore à l'ESC Clermont : si vous êtes admise dans toutes les écoles, quels seront vos critères de sélection ? Sans compter cette dernière question, posée à l'EM Strasbourg : vous avez un niveau d'anglais moyen alors que l'école est tournée vers l'internartional, n'est-ce pas incompatible ?" (Fatima)

 

" Dans l'ensemble non, le jury nous met à l'aise. Cependant, j'ai pu faire face à un jury qui n'avait pas de questions à me poser... et j'ai trouvé ça déstabilisant." (Elodie)

 

"Oui, certaines. J'ai dit par exemple que je m'intéressais à l'écologie. Le jury m'a rétorqué que mon tour de France n'était pas très écolo ! Heureusement, j'ai pu à mon tour répliquer : je roulais à l'huile ! La plupart du temps néanmoins, le jury ne pose pas de questions déstabilisantes. Il s'en tient à ce que dit le candidat ; il faut donc parfaitement peser ses mots, être circonspect." (Timothée)

 

"Dans l'ensemble nous avons été bien préparé aux oraux cependant quelques questions sont déstabilisantes: "est il difficile de passer un entretien?" "Si je vous dis que les 20 premiers gestes sont décisifs pensez vous que vous avez fait bonne impression?" "Si je vous dis 'sécateur' qu'est ce que cela vous évoque?" (Emilie)


Avez-vous dû répondre à des questions d'actualité ? Si oui, lesquelles ?

 

"Système des retraites. Je devais faire un lien avec les ressources humaines." (Raphaël)

 

"Sur lécologie." (Timothée)

 

"oui, sur la crise financière grecque, la marée noire aux Etats-Unis, l'irruption du volcan Islandais..." (Emilie)

 

Quelle est votre impression générale concernant l'épreuve de langue vivante ?


"Assez difficile pour le concours Passerelle 2 (car texte audio), concernant l'EM Lyon le texte écrit est d'un niveau supérieur à ceux traités en cours"(Raphaël)

 

"C'est vraiment comme en prépa... Et le jury de langue met également à l'aise les candidats." (Elodie)

 

" Mauvaise impression... à l'image de mon niveau. Mais le jury est très compréhensif... et l'examinatrice d'espagnol si jolie !" (Timothée)

 

"De manière générale les jurys sont très sympathiques, se sont globalement les mêmes sujets qui tombent, mais il faut bien gérer son temps 20min c'est court, bien s'entrainer sur des textes oraux ce n'est pas évident." (Emilie)


Si vous deviez repasser ces épreuves, que changeriez-vous dans votre préparation ?

 

"Le Tage-Mage est l'une des épreuves les plus importantes, il faut donc le préparer avec soin, pour ceux qui préparent les ESC, il faut plus d'entrainement à l'écoute de textes pour la LV1 et LV2. Pour les entretiens, faire beaucoup d'entrainements et choisir des écoles pour s'entrainer est une bonne stratégie qui m'a permis d'avoir plus d'aisance pour les oraux que je considérais comme importants." (Raphaël)

 

"Je chercherais à avoir un projet plus solide. Je m'inscrirais dans une association, pour témoigner de ma curiosité ou montrer que je suis capable d'assumer des responsabilités. Peut-être partirais-je à l'étranger... Pour le travail des langues vivantes, pas pour le tourisme." (Fatima)

 

"Je pense que je reprendrais ma LV2, car la majorité des candidats en Passerelle 2 n'ont pas pratiqué de LV2 depuis plusieurs années. Celui qui n'a pas abandonné sa LV2 a un avantage sur les autres candidats." (Elodie)

 

"Je m'entraînerais plus en langue vivante, en anglais plus particulièrement, car cela représente un gros coefficient. Pour les entretiens, il n'y a pas besoin de beaucoup se préparer : il faut juste être à l'aise et honnête." (Timothée)

 

"Avec les khôlles pendant l'année, nous avons je pense été très bien préparés... Ce n'est pas vraiment le même genre d'entretien toutefois... Dans les écoles, l'échange était moins formel et moins inquisiteur. Néanmoins, grâce à la préparation pas de grosses surprises.

Il faut bien se renseigner sur le type d'oral en fonction de l'école. Par exemple, à Chambéry, il faut préparer un thème d'actualité au choix, à Clermont-Ferrand, piocher 2 sujets et en préparer un." (Emilie)

 

 



Partager cet article

Repost 0

commentaires

benjamin royannez 11/06/2010 13:00


En réponse à Raphaël, nous prenons bonnes notes de la nécessité d'augmenter le nombre de préparations aux TAGE-MAGE et de proposer, en anglais, des articles d'un niveau encore supérieur pour ceux
qui présentent notamment l'EM Lyon.


Présentation

  • : Prépa ENS Spé du lycée La Martinière Duchère à Lyon. Formation publique en 1 an post bac+2, préparant aux concours administratifs, aux concours des écoles de commerce (admission niveau master) et à l'Ecole Normale Supérieure.
  • : Ce bloc-note électronique vise à accroître la notoriété de cette classe prépa. Il ouvre un espace d'échange entre les anciens élèves, les étudiants en cours de formation et l'équipe pédagogique. Il se donne également pour objectif d'éclairer les uns et les autres quant aux perspectives de concours qui s'offrent à eux.
  • Contact