Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 22:02

 

 

Introduction générale: épistémologie économique.

 

CHAPITRE 1 : LA DECISION RATIONNELLE

 

I- La rationalisation de la volonté.

 

1.1. L'expression des désirs

1.2. L'évaluation des contraintes.

1.3. La mise en adéquation des désirs et des réalités.

 

II- Une intrumentalisation parfois contestable de la volonté.

 

2.1. Les limites psychologiques.

2.2. Les limites cognitives.

2.3. Les limites sociales.

 

CHAPITRE 2 : LA DECISION DE CONSOMMATION

 

I- L'objectif d'assouvissement des besoins

 

1.1. Méthode graphique.

1.2. Méthode algébrique.

1.3. Les propriétés de la fonction de demande.

 

II- L'objectif de niveau de vie.

 

2.1. La dépense minimale.

2.2. Le revenu compensatoire.

 

III- Les déterminants de la demande de biens et de services.

 

3.1. Les prix.

3.2. La richesse.

3.3. Le temps.

 

 

 

CHAPITRE 3 : LA DECISION DE PRODUCTION

 

I- Le choix d'une structure de production.

 

1.1. La théorie de la firme.

1.2. La combinaison productive optimale.

1.3. La taille minimale efficiente.

 

II- L'objectif de rentabilité.

 

2.1. L'espérance de profit.

2.2. Méthode directe.

2.3. Méthode indirecte.

.

III- Les déterminants de l'offre de biens et de services.

 

3.1. Les prix des biens et des services.

3.2. Le coût des facteurs.

3.3. Le temps.

 

 

CHAPITRE 4 : L'EQUILIBRE PARTIEL.

 

I- Une approche statique.

 

1.1. En macroéconomie fermée.

1.2. En macroéconomie ouverte.

 

II- Une approche dynamique.

 

2.1. La convergence vers l'équilibre.

2.2. La stabilité de l'équilibre.

 

III- Une illustration topique : le marché du travail.

 

2.1. L'équilibre de plein-emploi.

2.2. Causes et manifestations des déséquilibres.

 

 

CHAPITRE 5 : L'EQUILIBRE GENERAL.

 

I- Une approche statique.

 

1.1. En économie d'échange pur.

1.2. En économie d'échange avec propriété privée des moyens de production.

1.3. En économie d'échange avec biens collectifs.

 

II- Une approche dynamique.

 

2.1. Le tâtonnement walrasien.

2.2. La théorie des cycles réels.

 

III- Les enjeux en terme de bien-être.

 

2.1. Le premier théorème de l'économie du bien-être.

2.2. Le deuxième théorème de l'économie du bien-être.

 

 

CHAPITRE 6 : L'EQUILIBRE MACROECONOMIQUE.

 

I- L'équilibre à prix fixes.

 

1.1. En macroéconomie fermée.

1.2. En macroéconomie ouverte.

 

II- L'équilibre à prix flexibles.

 

2.1. Sous l'hypothèse de salaires nominaux fixes.

2.2. Sous l'hypothèse de salaires nominaux flexibles.

 

 

CHAPITRE 7 : LES EXTERNALITES.

 

I- Conséquences des externalités sur le bien-être collectif.

 

1.1. La remise en cause du 1erthéorème de l'économie du bien-être.

1.2. L'évaluation du coût social.

 

II- L'internalisation des externalités.

 

2.1. Le théorème de Coase.

2.2. La taxe pigouvienne.

 

 

CHAPITRE 8 : LES MONOPOLES GERES PAR UNE PERSONNE PUBLIQUE.

 

I- Les monopoles de droit.

 

1.1. La nationalisation des monopoles naturels.

1.2. Les délégations de service public.

 

II- La tarification réglementée des monopoles publics.

 

2.1. La tarification au coût marginal.

2.2. La tarification de moindre mal.

 

 

CHAPITRE 9 : LES MONOPOLES PRIVES.

 

I- Un monopole contesté lorsqu'incontesté.

 

1.1. La captation du surplus des consommateurs.

1.2. Les pratiques discriminatoires.

1.3. La double marge des monopoles en chaîne.

 

II- Un monopole toléré lorsque contestable.

 

2.1. La libre entrée sur le marché.

2.2. La protection de la propriété industrielle.

 

 

CHAPITRE 10 : LA CONCURRENCE OLIGOPOLISTIQUE.

 

I- Un structuration d'un marché à tendance oligopolistique.

 

1.1. La concentration industrielle.

1.2. La différenciation des produits.

 

II- Les modalités d'exercice de la concurrence oligopolistique.

 

2.1. La concurrence par les prix.

2.2. La concurrence par les produits.

 

 

CHAPITRE 11 : LES COLLUSIONS.

 

I- Les collusions explicites.

 

1.1. Les logiques de cartel.

1.2. Les conditions de stabilisation d'une collusion.

 

II- Les collusions tacites.

 

2.1. Une approche émergente.

2.2. Les facteurs structurels propices aux collusions.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Prépa ENS Spé du lycée La Martinière Duchère à Lyon. Formation publique en 1 an post bac+2, préparant aux concours administratifs, aux concours des écoles de commerce (admission niveau master) et à l'Ecole Normale Supérieure.
  • : Ce bloc-note électronique vise à accroître la notoriété de cette classe prépa. Il ouvre un espace d'échange entre les anciens élèves, les étudiants en cours de formation et l'équipe pédagogique. Il se donne également pour objectif d'éclairer les uns et les autres quant aux perspectives de concours qui s'offrent à eux.
  • Contact