Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 13:00

EmllogXavier, étudiant à l'EM Lyon et khôlleur en prépa ENS Spé au lycée La Martinière Duchère a bien voulu répondre à quelques questions concernant son parcours et son expérience du concours d'admission sur titre de l'EM Lyon. Voici ses observations, analyses, souvenirs que nous retranscrivons ici fidèlement.


Quand êtes-vous entré à l'EM Lyon et par le biais de quel concours ?

Je suis rentré à EM Lyon en MSc 1 ce qui correspond à la première année du programme grande école en Master. Etant dors et déjà titulaire d'une licence (Bac +3), il n'était donc pas nécessaire de revalider l'année Bachelor, première année qu'effectuent les étudiants admis à l'école suite à une classe préparatoire aux grandes écoles post-bac.


J'ai été admis via le concours ASTF, Admission Sur Titre Français, concours ouvert à toute personne physique souhaitant intégrer EM Lyon et de nationalité française. Le seul pré-requis à l'inscription à ce concours est d'avoir obtenu ou d'être en cours de validation d'un niveau européen Licence (Bac +3) au minimum.


Quelle spécialité suivez-vous au sein de cette école? Quel est votre objectif professionnel à l'issue de votre formation?


Etant titulaire d'une licence "Management des Achats à l'international", je continue aujourd'hui cette voie de carrière en suivant la spécialité "Acheteur, Manager International" à EM Lyon, me destinant à une carrière orientée "Achat". Cette fonction transversale et stratégique de l'entreprise me passionne et cette spécialité m'oriente vers des métiers à responsabilités Achat tels que des postes d'Acheteurs, de Responsable Achat, de Directeur Achat, de Chef de projet Industriel, de Consultant Supply Chain ou bien encore de conseiller stratégique en optimisation de la performance Achat.


Comment vous êtes-vous préparé au concours d'entrée à l'EM Lyon ?


Pour ma part et étant en Licence professionnelle, je n'avais guère le temps de m'attarder sur des annales -ayant un emploi du temps très chargé entre mes cours à l'Université et mon CDD d'Acheteur en alternance qui m'a offert l'opportunité de voyager en Europe cette année-là. Aussi, et lors de mon unique semaine de congés autorisée cette année-là, j'ai fais le choix de suivre une formation intensive dans un institut parisien privé spécialisé dans la préparation d'étudiants aux concours d'entrée des grandes écoles de gestion. J'ai alors effectué en une semaine de nombreux tests Tage Mage, de dissertation, d'épreuves d'Anglais et d'entretiens de motivation. Après nous avoir transmis la théorie, les formateurs nous faisaient répéter sans cesse les mécanismes à acquérir intuitivement pour le jour J. Les journées étaient, et vous l'imaginez, plus que remplies avec des préparations se terminant le plus souvent aux alentours de 22h30 le soir...


Avez-vous adopté une méthode de travail particulière ?


Beaucoup parlent de bachotage. Je n'aime pas ce terme, car il implique pour moi d'acquérir énormément de connaissances en très peu de temps pour ne plus s'en souvenir quelques jours seulement après le concours. Mais je suis aujourd'hui forcé de constater que c'est la seule manière de réussir des épreuves comme le Tage Mage qui sont de réels marathons lors desquels notre principal ennemi est le temps... Si je peux donner un conseil global à tous ceux qui souhaitent s'orienter un jour vers ces concours, je dirais que comme pour toute entreprise où l'on souhaite être bon, il faut s'entraîner le plus tôt possible afin que le fond devienne un automatisme et que notre attention n'ait plus qu'à se focaliser sur la forme. La dissertation, le Tage Mage, les entretiens et autres réjouissances requièrent des automatismes indispensables pour se sentir à l'aise et gagner du temps; ceux-ci doivent s'acquérir le plus vite et le plus tôt possible. D'autant plus qu'il s'agira non pas d'être bon, mais d'être le meilleur...


Quelle impression générale gardez-vous des épreuves écrites ?


De manière globale, les épreuves écrites -et davantage à EM Lyon- sont accessibles à qui s'est donné la peine de s'y préparer convenablement. Si l'on regarde d'autres épreuves de concours, on s'apercevra facilement que le Tage Mage et la dissertation "type EM Lyon" ne sont pas les plus compliquées, loin de là... Aussi, je garde un souvenir nostalgique de ces épreuves car tout le monde en conviendra, cela demeure dans ce type de situations que l'on donne le meilleur de soi-même et que les challenges nous rendent plus forts. Une fois dans l'école, cette stimulation liée au risque disparait, et c'est bien regrettable...


Le jury accorde-t-il une grande attention au dossier de candidature ? L'utilise-t-il pour orienter ses questions lors de

l'épreuve d'entretien ?


Je ne connais pas la stratégie des Jurys au sujet des dossiers, aussi l'avis que je vais porter est strictement

personnel et n'engage donc que moi. En ce qui concerne mon Jury, je suppute deux choses. La première est qu'il n'avait pas lu mon dossier avant que je rentre dans la salle. Les membres ont parcouru son contenu devant moi en me questionnant. La seconde chose est que les membres du Jury disposent du relevé de note aux épreuves écrites le jour de l'oral. C'était en tout cas le cas pour moi avec des petites réflexions du genre "Eh bien nous voyons que le sujet de dissertation vous a inspiré n'est-ce pas?". Outre l'aspect ludique que cela peut donner à l'entretien, cela prouve surtout que lors de l'oral, rien n'est joué. Le choix de la note du Jury est influencé par vos résultats et il est tout à fait envisageable de voir le dernier admissible arrivé dans la liste primaire des admis à l'école. Pour conclure sur le dossier, oui il est utilisé lors de l'entretien "face à face" mais non le jury n'y accorde pas grande importance. Cela ne veut bien évidemment pas signifier qu'il faut bâcler ce dossier... qui fait partie des pièces essentielles à fournir à l'Ecole pour valider votre inscription au concours.


Combien y avait-il de membres dans votre jury d'entretien ? Savez-vous quelles fonctions ils assumaient à l'époque ?


Mon Jury était composé de deux membres. Le premier était une femme, assez jeune, très souriante et très avenante. Elle était responsable de la communication et du marketing de l'école. Le second membre était un homme d'une trentaine d'année, ancien étudiant de l'école, qui avait une fonction assez haut placée en banque d'affaires où il exerçait une activité d'audit.


Les membres du jury vous ont-ils paru bienveillants ou au contraire agressifs ?


Comme je le précisais, la femme présente dans mon Jury était souriante et agréable. Quant à l'autre membre, ce dernier était froid, sans être agressif, mais ne me regardait que très peu. C'est à priori l'équilibrage classique dans un Jury et je rappellerai qu'il est primordial de regarder les deux membres du Jury, même si, comme cela était le cas pour moi, l'un des membres à tendance à vous ignorer...


Et les autres candidats rencontrés dans les couloirs ?


L'accueil des admissibles était pour ma part inexistant. Aucun étudiant "EMLien" n'est venu me voir, les couloirs étaient déserts... En ce qui concerne les candidats, on trouve lors de ces journées les profils des plus étonnants. Cela va de l'étudiant très stressé à qui il faut parler absolument en essayant de le rassurer à l'Homme, sûr de lui, Financial Times sous le bras, pour qui EM Lyon ne représente en fait que la "porte de sortie" dans le cas malheureux mais très improbable où HEC et ESCP ne voudraient pas de lui...


Quel sont les passages obligés d'un entretien type EM Lyon?


PP. Deux lettres à graver dans sa mémoire le jour de l'oral: le Projet Professionnel ! Il incarne le passage obligé de tout entretien. C'est pourquoi il est indispensable d'y réfléchir. Il est également important de se préparer à des questions récurrentes telles que "Quels sont vos qualités/défauts ?" "Pourquoi postulez-vous à EM Lyon" "Pourquoi devrions nous vous choisir vous plutôt qu'un autre candidat ?"


Quels ont été les points plus insolites ?


Etre admissible à l'oral à 20 ans à Bac +3, cela peut faire rire... mais pas mon Jury ce jour-là. "Ne pensez vous pas être immature et irresponsable en vous présentant à nous aujourd'hui ? Vous allez devoir diriger des groupes à l'école au sein desquels la moyenne d'âge est de 24 ans. Comment allez vous faire du haut de vos 20 ans ? Quelle crédibilité ?" Pour rappel, ce type de question n'est pas une attaque personnelle mais juste un moyen d'évaluer votre capacité de répartie et votre tendance comportementale à la gestion de l'imprévu en temps réel. Je dirais même, peu importe votre réponse, pourvu qu'elle soit donnée habilement et dans un état émotionnel stable. Il m'a fallu leur citer Victor Hugo, qui de son temps écrivait que le jeunesse possédait les plus belles vertus...


Avez-vous eu des questions relatives à l'organisation de l'école elle-même ?


Personnellement, je n'ai pas eu de questions précises à ce sujet. Mais je me suis servi de l'organisation de l'école pour leur prouver que je m'étais intéressé précisément à EM Lyon et que c'était cette école et pas une autre que désirais intégrer. A titre d'exemple, il est stratégique de s'intéresser à l'offre de cours, aux associations, aux événements, à la ville dans la quelle se situe l'école ou bien encore à ses anciens étudiants.


Avez-vous été attentif à l'actualité les jours précédents le concours ? A l'activité économique de la région Rhône-Alpes?


On ne reprochera pas à un étudiant provenant d'une autre région de France de ne pas s'être tenu au courant d'un fait divers de la région du Rhône. L'inverse sera bien entendu valorisé mais il faut néanmoins suivre l'actualité nationale et internationale 3 mois régulièrement avant l'entretien et noter sur papier les événements clés sur lesquels on peut être interrogé le jour J, en mettant l'accent sur l'économie politique. Une chose intéressante également est de choisir un événement sur lequel on est "incollable", pas forcément économique, de préférence dans un champ inattendu et qui reflète votre personnalité si jamais le jury était amené à vous demander "Qu'est ce qui vous a marqué ces derniers moi dans l'actualité ?"


Comment se déroule l'épreuve d'anglais ? Comment vous y êtes-vous préparé ? Quel souvenir gardez-vous de votre

prestation ?


Très classiquement, l'épreuve d'anglais ressemble à celle du baccalauréat. L'étudiant prépare un texte tiré au sort parmi une dizaine et le prépare dans une salle surveillée bien entendu sans document extérieur ni dictionnaire. "La représentativité des femmes dans les conseils d'administration d'entreprises" pour ma part. Le texte était long et il faut faire vite pour en dégager les idées essentielles. Le texte met en avant un anglais type "Business". Aussi, il est intéressant de lire quelques mois auparavant l'actualité économique en Anglais. BusinessWeek est selon moi un très bon compromis. Les articles sont accessibles. Lors de la présentation au Jury (composé d'une seule personne), il s'agit de présenter le texte et les enjeux sous-jacents. Puis le jury pose une dizaine de questions auxquelles il est demandé de répondre. Très classique, pas de piège majeur, juste la volonté d'évaluer la capacité de l'étudiant à communiquer en langue anglaise. A titre informatif, les Jurys sont en fait les professeurs de langue de l'école.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Prépa ENS Spé du lycée La Martinière Duchère à Lyon. Formation publique en 1 an post bac+2, préparant aux concours administratifs, aux concours des écoles de commerce (admission niveau master) et à l'Ecole Normale Supérieure.
  • : Ce bloc-note électronique vise à accroître la notoriété de cette classe prépa. Il ouvre un espace d'échange entre les anciens élèves, les étudiants en cours de formation et l'équipe pédagogique. Il se donne également pour objectif d'éclairer les uns et les autres quant aux perspectives de concours qui s'offrent à eux.
  • Contact