Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 10:47

 

 

C'est un grand classique pour se préparer aux oraux des écoles de commerce. L'écrivain Marcel Proust, prix Goncourt 1919, a conçu un questionnaire censé révéler les traits de caractère de celui qui y répond. Il prit d'ailleurs la peine de renseigner son propre formulaire.

 

                                                                                                  Marpro.jpg

 

Il arrive que les membres du jury des écoles de commerce se réfèrent à ce questionnaire (ou à celui, moins connu de Bernard Pivot dont nous avons déjà parlé sur ce blog - Le questionnaire de Bernard Pivot ). Le jury cherche à vérifier que le candidat puisse devenir un paire. Il faut donc savoir se mettre à nu lors de l'oral et jouer sur les réponses pour orienter la conversation vers les thèmes que l'on maîtrise.

 

Proust se contente ici de répondre sans commenter ses réponses. Vous devrez au contraire justifier vos propositions, montrer en quoi elles sont révélatrices d'un aspect de votre personnalité. Ne laissez pas le soin aux membres du jury d'interpréter votre réponse. En outre, ne considérez pas qu'il y a des réponses meilleures que d'autres. A la question 14: "quel est votre auteur en prose favori?" Victor Hugo ne vous donnera pas davantage de crédit que Boris Vian. Ce qui compte, j'insiste sur ce point, c'est l'argumentionqui suit.

 

Illustrons cette idée. Question 21: "Quelles est votre héroïne dans l'histoire?" Votre réponse: " Simone de Beauvoir. En effet, j'apprécie son analyse féministe, notamment celle qu'elle expose dans Le deuxième sexe. On résume souvent sa position à cette phrase notoire : "On ne naît pas femme, on le devient." Je milite moi-même en faveur de l'égalité des hommes et des femmes. Il me semble notamment que les femmes sont peu présentes dans les conseils d'administration des entreprises; je souhaiterais être l'une de celles-là."

 

Vous remarquerez ici que la candidate ne se contente pas d'une réponse sèche. Elle justifie son choix, fait le lien avec ses propres engagements et recentre la conversation vers un objectif entrepreneurial (ce qui est bienvenu en école de commerce). Prenez garde cependant à une chose. Par association d'idées, les jurys risquent alors de vous demander si vous connaissez des noms de femmes membres de conseils d'administration d'entreprises du CAC 40...Il serait malvenu d'être pris de court. Si ce que vous dites peut vous permettre de tendre des perches... sachez aussi, selon l'expression consacrée, que tout ce que vous dites pourra également être retenu contre vous.

 

Quoiqu'il en soit, il faut répondre... Mieux vaut jeter un nom au hasard que de ne pas répondre. Si la question vous semble inattendue, n'hésitez pas à dire : "C'est une question déroutante. Accordez-moi quelques secondes pour y réfléchir." Prenez alors vraiment quelques secondes sans dire un mot. La gestion du silence révèle une grande assurance de la part du candidat. Car ceux qui éprouvent une trop grande anxiété voudront à tout prix combler les temps de silence, quitte à balbutier des choses de peu d'intérêt ou grammaticalement incorrectes.

 

 

Le questionnaire a un peu vieilli. Il est peu probable que l'on demande aujourd'hui à un étudiant: "quel est votre poète préféré?" Attendez-vous à des questions plus modernes,  "quel est votre film préféré?", par exemple. Essayez alors de ne pas citer le film que vous avez vu la semaine précédente. Montrez que vous êtes capable de prendre du recul et que vous connaissez suffisamment bien ce film pour mentionner le nom du réalisateur, des acteurs principaux et éventuellement la date de production.

 

Dernière mise en garde. Lorsqu'on vous demande "quel est votre livre de chevet?" Il ne s'agit pas de parler du livre posé sur votre table de nuit, mais bien de l'oeuvre qui vous a profondément marqué, de celle qui vous inspire au quotidien et dans laquelle vous vous replongez régulièrement.

 

J'arrête ici mon bavardage et cède la place à Marcel Proust...

 

 

                                                                            -Le questionnaire de Marcel Proust-

 

 

 
1- Le principal trait de mon caractère.  
Proust : Le besoin d’être aimé et, pour préciser, le besoin d’être caressé et gâté bien plus que le besoin d’être admiré.

2 - La qualité que je préfère chez un homme. 

Proust : Des charmes féminins.

3 - La qualité que je préfère chez une femme. 
 
Proust : Des vertus d’homme et la franchise dans la camaraderie.

4 - Ce que j’apprécie le plus chez mes amis.  
Proust : D’être tendre pour moi, si leur personne est assez exquise pour donner un grand prix à leur tendresse.

5 - Mon principal défaut. 
Proust : Ne pas savoir, ne pas pouvoir « vouloir ».

6 - Mon occupation préférée.  
Proust : Aimer.

7 - Mon rêve de bonheur. 
Proust : J’ai peur qu’il ne soit pas assez élevé, je n’ose pas le dire, j’ai peur de le détruire en le disant.

8 - Quel serait mon plus grand malheur ?  
Proust : Ne pas avoir connu ma mère ni ma grand-mère.

9 - Ce que je voudrais être.  
Proust : Moi, comme les gens que j’admire me voudraient.

10 - Le pays où je désirerais vivre. 
Proust : Celui où certaines choses que je voudrais se réaliseraient comme par un enchantement et où les tendresses seraient toujours partagées.


11 - La couleur que je préfère. 
Proust : La beauté n’est pas dans les couleurs, mais dans leur harmonie.

12 - La fleur que j’aime. 
Proust : La sienne - et après, toutes.

13 - L’oiseau que je préfère.  
Proust : L’hirondelle.

14 - Mes auteurs favoris en prose.  
Proust : Aujourd’hui Anatole France et Pierre Loti.

15 - Mes poètes préférés.  
Proust : Baudelaire et Alfred de Vigny.

16 - Mes héros dans la fiction. 
Proust : Hamlet.

17 - Mes héroïnes favorites dans la fiction.  
Proust : Bérénice.

18 - Mes compositeurs préférés.  
Proust : Beethoven, Wagner, Schumann.

19 - Mes peintres favoris.  
Proust : Léonard de Vinci, Rembrandt.

20 - Mes héros dans la vie réelle. 
Proust : M. Darlu, M. Boutroux.

21 - Mes héroïnes dans l’histoire.  
Proust : Cléopâtre.

22 - Mes noms favoris.  
Proust : Je n’en ai qu’un à la fois.

23 - Ce que je déteste par-dessus tout.  
Proust : Ce qu’il y a de mal en moi.

24 - Personnages historiques que je méprise le plus.  
Proust : Je ne suis pas assez instruit.

25 - Le fait militaire que j’admire le plus.  
Proust : Mon volontariat !

26 - La réforme que j’estime le plus.
Proust : Pas de réponse.

27 - Le don de la nature que je voudrais avoir.
Proust : La volonté, et des séductions.

28 - Comment j’aimerais mourir.  
Proust : Meilleur - et aimé.

29 - État présent de mon esprit.  
Proust : L’ennui d’avoir pensé à moi pour répondre à toutes ces questions.

30 - Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence.  
Proust : Celles que je comprends.

31 - Ma devise. 
Proust : J’aurais trop peur qu’elle ne me porte malheur.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Prépa ENS Spé du lycée La Martinière Duchère à Lyon. Formation publique en 1 an post bac+2, préparant aux concours administratifs, aux concours des écoles de commerce (admission niveau master) et à l'Ecole Normale Supérieure.
  • : Ce bloc-note électronique vise à accroître la notoriété de cette classe prépa. Il ouvre un espace d'échange entre les anciens élèves, les étudiants en cours de formation et l'équipe pédagogique. Il se donne également pour objectif d'éclairer les uns et les autres quant aux perspectives de concours qui s'offrent à eux.
  • Contact