Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 15:45

L'entretien collectif, voilà une épreuve qui inquiète les candidats à l'ESC Rennes Business School, car il n'existe pas de préparation académique, de méthode officielle. Tout au plus, nous nous efforcerons sur ce blog de vous livrer quelques conseils.

 

epentcoll.jpg 

 

En premier lieu, rappelons la nature de ces épreuves orales d'admission.

 

A l'EM Strasbourg, jusqu'à l'année dernière, après 20 minutes de préparation, 5 à 6 candidats (parfois plus) se retrouvaient pour engager pendant 40 minutes une réflexion collective sur un thème de société (tiré ou non de l'actualité internationale) ou une situation d'entreprise. Par exemple, en 2011, un groupe s'est vu remettre un article de journal donnant l'avis du financier Warren Buffet concernant les modalités de financement du déficit public américain et le rôle de la Federal Reserve en la matière.

 

A l'ESC Rennes, il s'agit pour les 5 candidats, pendant les 60 minutes imparties, de réaliser un travail collaboratif à partir d'un sujet, sachant que chacun des candidats se présente brièvement en début d'épreuve (6 minutes par candidat) en insistant sur deux éléments essentiels de son CV ou plus généralement, sur deux expériences personnelles marquantes. En 2011, par exemple, il a été proposé à un groupe de concevoir les modalités de formation de douze commerciaux ne parlant pas la même langue, en les associant au sein d'équipes qu'il fallait par ailleurs baptiser. Autre illustration: 10 images ont été soumises aux candidats; il leur appartenait de les séquencer et d'imaginer collectivement une histoire autour de ces vignettes.

 

A présent, voici quelques conseils.

 

Nous recommandons aux candidats d'être attentifs aux prénoms des autres candidats lorsque ces derniers se présentent (voire de tenir compte des compétences qu'ils auraient pu faire valoir lors de cette même présentation). Il sera en effet très apprécié que vous puissiez d'emblée appeler chaque participant par son nom ou assigner des tâches aux uns et aux autres en fonction de leurs aptitudes. Pour ceux qui redouteraient une défaillance de leur mémoire à court terme, notez sur un papier (que vous aurez au préalable glissé dans votre veste avec un stylo) les prénoms de chacun, en veillant à respecter la configuration de la table pour éviter les éventuelles inversions.

 

Faut-l parler le premier pour s'affirmer aussitôt comme le leader du groupe? Méfiance. Votre précipitation, trop manifeste, risquerait de révéler votre aspiration évidente au leadership. Pour peu qu'un autre candidat fasse de même, vous allez vous retrouver face à un problème d'ajustement mutuel, un peu comme deux personnes qui marchent en sens opposé du même côté du trottoir et ne parviennent pas à décider qui laisse passer l'autre... Aussi, lors du lancement de l'épreuve collective, nous vous conseillons de compter intérieurement jusqu'à trois. Si personne n'est intervenu, vous débutez l'échange, sinon, pas de regrets, il y a d'autres stratégies que nous allons ici dévoiler.

 

Si vous êtes effectivement le premier à parler, abordez le problème posé de manière large et pragmatique, en reformulant la consigne par exemple et en rappelant le temps imparti (pour montrer que vous êtes soucieux de parvenir à un résultat avant la fin de l'épreuve), puis donnez d'emblée un cadre au travail collectif (ex. "cernons les différents objectifs, puis recensons les contraintes.) Ensuite, cédez vite la parole : "Qui souhaite s'exprimer sur la question des objectifs?")

 

Si vous n'êtes pas le premier à parler et que plusieurs prétendent manifestement au leadership, proposez très vite, pour garder une trace du travail collectif, d'attribuer à l'un d'entre vous une fonction de secrétaire de séance. Evidemment, les leaders auto-proclamés refuseront cette tâche subalterne. Proposez alors de la réaliser vous-même en indiquant d'emblée que, sur la base de vos notes, vous proposerez à tous en fin de séance une synthèse du travail effectué. Vous n'avez pas été le premier à parler, en procédant de la sorte, vous vous assurez que vous serez le dernier!

 

Vous avez encore manqué le coche. Ne restez pas passif, ne vous contentez pas d'acquiesser aux propos des uns et des autres. Vous avez deux possibilités : soit vous adoptez la posture du conciliateur (qui alloue la parole -y compris à ceux, timides, qui ne parviendraient pas à s'exprimer ex. "Nous n'avons pas eu l'occasion d'entendre la position de untel, que penses-tu de la situation?") ou celle de l'observateur actif (qui fait le point régulièrement -ex."J'ai écouté avec attention ce que tu as dit..." et rappelle aux uns et aux autres que le temps passe et qu'il reste des tâches à accomplir ex. "à ce stade, nous avons focalisé notre attention sur..., n'oublions pas que dans les dix minutes restantes, il nous faut aussi décider de...").

 

Attention. Ne jugez pas votre prestation à l'aune de la qualité, sur le fond, de vos contributions. Celui qui adopte l'attitude de contributeur n'en ressortira qu'avec une note moyenne (si la dynamique de groupe fonctionne), mauvaise (si la discussion a tourné au vinaigre.) Les membres du jury s'intéressent à la forme et à votre capacité à impulser une dynamique de groupe positive.Le meilleur moyen d'y parvenir est de ne pas considérer les autres candidats comme ses adversaires...

 

Nombre de candidats pensent qu'il faut à tout prix s'imposer lors de ces épreuves. Le leader autoritaire va chercher à accaparer la parole et l'attention, n'hésitant pas à interrrompre les autres candidats, à les contredire vertement en cas de désaccord. Plein d'assurance, il réussit  toutefois à faire valoir ses idées, ce qui est une marque d'autorité, mais au prix de frustrations chez les autres participants. Il arrive parfois que la discussion tourne au pujilat; il en sera alors tenu pour responsable par les membres du jury.

 

Que faire si un candidat monopolise le temps de parole?

 

Dans un premier temps, intervenez aimablement. ex. "Tes idées sont excellentes et je te remercie de contribuer ainsi au débat. (Tournez-vous vers le secrétaire de séance) Tu as bien noté cet élément dont il vient de parler? (Ou si vous êtes le secrétaire) J'ai bien noté que tu envisageais..." Puis attribuez à un autre que vous-même la parole (pour montrer votre magnanimité.)

 

S'il ne tient pas compte de votre intervention, n'hésitez pas à faire montre de fermeté et faites en sorte qu'il prenne consience du ridicule de sa démarche. "Bon, Jean, voilà 5 minutes que nous t'écoutons. Nous sommes réunis pour réaliser un travail collaboratif. Il me semble que tu dois accorder un minimum de considération aux autres participants. Qu'en penses-tu?"

 

Une dernière sitaution mérite d'être évoquée. Si une dispute survient, il vous appartient de jouer le rôle de médiateur et de ramener les protagonistes vers l'objectif premier. Pour cela, il faut marquer d'une manière ou d'une autre son autorité sans agressivité (au risque d'entrer soi-même dans dans une discussion houleuse), sans hausser le ton. Ne sollicitez pas l'aide des membres du jury, ne les cherchez pas des yeux, évitez également d'entamer des discussions connexes avec les participants restants. Nous vous conseillons de vous lever pour vous imposer et d'affirmer clairement que vous proposez une courte interruption. (ex. "Je vous interromps. Cette dispute ne nous fera pas avancer; nous campons sur nos positions. Cherchons plutôt ce qui nous unit, nous travaillerons ensuite sur ce qui nous oppose.")

 

Bref, il faut savoir se montrer à l'écoute, spirituel, ferme au besoin, ramasser ses interventions, critiquer les propositions des autres (en insistant sur ce qui est positif)... et ne pas perdre l'objectif de vue. Dans tous les cas, ne soyez pas scolaire. Jouez-le jeu. Ne soulignez pas le caractère artificiel de la situation.

 

Et sourire, enfin.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Thomas 25/04/2012 20:44

Oui, avec plaisir ! J'ai renseigné mon adresse email dans le formulaire de ce commentaire. A très vite. Thomas

Thomas 25/04/2012 09:57

Tout à fait ! Je suis actuellement en 3A spécialisation e-marketing à l'EM Strasbourg.

Prepa ENS Spé 25/04/2012 20:30



Accepteriez-vous de répondre à quelques questions au sujet de votre expérience au sein de l'EM Strasbourg? Vos réponses pourraient ensuite faire l'objet d'une publication sur ce blog.


Cordialement,


Benjamin Royannez (administrateur du blog - professeur d'économie au sein de la classe préparatoire ENS Spé du lycée La Martinière Duchère.)



Thomas 24/04/2012 08:48

Oui cela a été remplacé par un entretien individuel :
(http://www.em-strasbourg.eu/formations/programme-grande-ecole-concours-bce)

Durée : 25 minutes (sans préparation).

Dans un premier temps le candidat expose au jury l'un de ses centres d'intérêt ou l'une de ses passions, quel que soit le domaine. Le jury appréciera l'illustration de ses propos à l'aide d'un
support (photo, objet, accessoire...). Puis discussion ouverte avec le jury à partir du CV type préalablement complété par le candidat.

Objectif : Le jury cherche à déterminer le potentiel du candidat à exercer de futures responsabilités en entreprise. Il apprécie également son ouverture d'esprit, sa personnalité, ses rêves, la
cohérence de son discours et son goût pour l'international.

Composition du jury :
Le jury est composé de 2 ou 3 membres : 1 représentant Ecole, 1 représentant du Monde professionnel (Entreprise partenaire, diplômé,...), 1 professeur extérieur.

Prepa ENS Spé 25/04/2012 07:38



Encore merci, Thomas, d'avoir attiré notre attention sur ces modifications. Vous semblez bien connaître l'école. Etes-vous élève ou ancien élève de cette école?



Thomas 23/04/2012 15:17

Bonjour,

Pour info, il n'y a plus d'entretiens collectifs au concours d'entrée à l'EM Strasbourg.

Thomas

Prepa ENS Spé 23/04/2012 20:25



Merci de cette information. Cette épreuve a-t-elle été remplacée par un autre type d'épreuve?



Présentation

  • : Prépa ENS Spé du lycée La Martinière Duchère à Lyon. Formation publique en 1 an post bac+2, préparant aux concours administratifs, aux concours des écoles de commerce (admission niveau master) et à l'Ecole Normale Supérieure.
  • : Ce bloc-note électronique vise à accroître la notoriété de cette classe prépa. Il ouvre un espace d'échange entre les anciens élèves, les étudiants en cours de formation et l'équipe pédagogique. Il se donne également pour objectif d'éclairer les uns et les autres quant aux perspectives de concours qui s'offrent à eux.
  • Contact