Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 12:01

ampoule.jpg Disons-le d'emblée, la classe prépa ENS Spé n'est pas spécialisée dans la préparation aux concours d'entrée aux écoles de journalisme. Néanmoins, les méthodes de travail qu'elle vous impose, l'exigence en matière de connaissances théoriques, la préparation au QCM de culture générale comportant nombre de questions relatives à l'actualité, les khôlles qui vous arment pour les épreuves d'entretien et les quatre heures hebdomadaires d'anglais sont autant d'atouts qui feront de vous des candidats sérieux.

 

Rappelons également qu'aucun diplôme n'est exigé pour devenir journaliste. Toutefois, il semble que la tendance soit au recrutement d'étudiants formés dans des écoles spécialisées, en Institut d'Etudes Politiques, voire en écoles de commerce.

 

Enfin, faites preuve d'initiative. Sollicitez les journaux locaux, les radios, soyez créatifs sur la toile pour être capable de témoigner d'une première expérience à l'occasion de l'entretien d'admission.

 

Voici une liste (non exhaustive*) des écoles suscptibles de répondre à vos attentes.

 

 

Science Po Paris - Ecole de Journalisme.

 

 Recrutement d'étudiants titulaires d'une L3 ou sur le point de l'être.

 

" Vous devez remplir un dossier de candidature et passer une série d’épreuves écrites (la date limite pour compléter ce dossier en ligne ainsi que celle de l'examen écrit seront indiquées ultérieurement) :

 

Une épreuve de réflexion personnelle

Un test de langue

Une épreuve de connaissances de l’actualité

Une épreuve de critique de l’actualité

 

Si vous êtes déclaré admissible (moyenne de 10/20), vous serez convoqué pour un entretien oral de motivation de 45 minutes avec un jury composé de deux journalistes professionnels et présidé par un membre de la direction de l’Ecole de journalisme de Sciences Po."(Source : site de l'Ecole de journalisme de l'IEP de Paris)


Des annales sont disponibles ici. 

 

Celsa-Paris.

 

 5 parcours d'enseignements vous sont proposés :

 

     - Communication des entreprises et des institutions

     - Médias et communication

     - Management et communication inter-culturelle

     - Marketing, publicité et communication

     - Ressources humaines et communication

Le concours de recrutement en L3  pour les titulaires d'un bac + 2 au minimum se déroule en deux temps :

  • 2 épreuves écrites d'admissibilité
  • 2 épreuves orales d'admission

 

"Les épreuves écrites d'admissibilité

 

1. Épreuve propre à l'option choisie : Réflexion et analyse (coef. 8), durée : 4 heures

Premier exercice : une réflexion argumentée sur un thème donné (coef. 4) : .
Cette partie de l'épreuve vise à mettre en évidence les connaissances et les qualités de réflexion que le candidat est capable de mobiliser autour d'une problématique générale dans le champ de la communication.

La thématique du sujet proposé est commune à l'ensemble des cinq parcours.

Les candidats doivent répondre à la problématique proposée de façon argumentée en produisant une réflexion personnelle. Cette dernière pourra s'appuyer sur la culture du candidat dans les domaines de l'information et de la communication, mais aussi de l'ensemble des sciences humaines et sociales, ainsi que sur sa propre connaissance de l'actualité.

Second exercice : une analyse de document(s) (coef. 4).
A la différence du premier exercice, cette partie de l'épreuve est spécifique à chaque parcours. Elle vise à évaluer les capacités d'analyse du candidat ainsi que l'intérêt qu'il porte aux questions de communication propres à la spécialité dans laquelle il va s'inscrire au Celsa.

Selon les parcours, l'exercice pourra porter sur un ou plusieurs documents qu'il s'agira d'analyser à partir d'un questionnement donné. Ces documents peuvent être de différents types, relativement à chaque spécialité : discours, déclaration, communiqué, publicité, annonce, parmi d'autres exemples possibles…

Pour les deux exercices, les copies sont évaluées en fonction de leur qualité de réflexion, d'analyse, d'argumentation, de la richesse de leur contenu, de la pertinence de leurs références et, bien entendu, de la justesse de l'écriture.

2. Épreuve commune : Anglais (coef. 3), durée : 2 heures
L'épreuve se présente sous la double forme d'un test permettant d'évaluer le niveau des connaissances sur le plan des structures grammaticales et lexicales (gap-filling) et d'un exercice de rédaction d'une page (essay de 300 à 400 mots) Pour cet exercice il est demandé de dévolopper une réflexion personnelle en s'appuyant sur des exemples précis et concrets qui témoignent d'un intérêt pour l'international.

Les épreuves orales d'admission.
*

1. Entretien avec un jury (coef. 8)
Les candidats déclarés admissibles se présentent aux entretiens devant la commission d'admission correspondant au parcours choisi. Cette commission, présidée par un universitaire, est composée de représentants des professions concernées et d'enseignants-chercheurs du CELSA. L'entretien a pour objectif d'apprécier la motivation du candidat et l'adéquation de son profil au parcours choisi.

2. Examen oral d'anglais (coef. 2)
Les candidats écoutent l'enregistrement d'un texte d'actualité extrait de la presse anglo-saxonne (la prise de notes est autorisée). Ils doivent être ensuite capables de le résumer et de répondre aux questions d'un jury anglophone. Cette épreuve vise à apprécier le niveau de compréhension auditive et l'expression orale des candidats." (Source : site de l'école).

 

 

 Centre universitaire d'enseignement du journalisme - Strasbourg.

 

Pour le concours d'entrée en Master de Journalisme, les épreuves sont les suivantes :

 

Épreuves écrites d’admissibilité :

 
• Article sur un thème de société 3 heures - note sur 50
• Connaissance de l’actualité 2 heures - note sur 50
• Résumé en français d’un article en langue étrangère (anglais ou allemand) 2 heures - note sur 60
• Observation/Reportage 4 heures - note sur 80
• Culture générale 2 heures - note sur 50


Épreuves orales d'admission :


Entretiens d’admission.

 

Ces informations sont disponibles sur le site de l'école ; vous trouverez également des annales ici.

 

 

IPJ (InstitutPratique du Journalisme) - Université de Paris-Dauphine 

 

 Recrutement d'étudiants titulaires d'une L3 ou sur le point de l'être:

Épreuves écrites d’admissibilité :

 
• Connaissance de l'actualité (coef. 1)
• Note de synthèse (coef. 2)
• Maîtrise de la langue française - relecture de copie - (Coef.1)

• Anglais (coef. 1)
• Culture générale (coef.1)
• Connaissance de la France et de l'Europe (coef. 1)
• Rédaction d'un synopsis (coef.3)

Épreuves orales d'admission :


• Réflexion sur un thème d'actualité (coef. 4)
• Entretien individuel, connaissance de l'actualité (coef.3)
• Entretien individuel, motivation (coef.3)
• Facultatif : Allemand ou espagnol (Points au-dessus de la moyenne.)

 

Source : Site de l'Institut

 

Ecole de journalisme de Grenoble - Université Stendhal Grenoble 3.

 

 Recrutement d'étudiants titulaires d'une L3 ou sur le point de l'être:
Epreuves :
• Questionnaire
• Exercice de synthèse
• Entretien
• Anglais

Des annales sont disponibles via le blog de l'école, ou en cliquant directement ici.

 

 

* Ne sont mentionnées que les écoles pour lesquelles la classe préparatoire ENS Spé peut vous être d'un grand secours lors de la préparation aux différents concours d'entrée.

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Prépa ENS Spé du lycée La Martinière Duchère à Lyon. Formation publique en 1 an post bac+2, préparant aux concours administratifs, aux concours des écoles de commerce (admission niveau master) et à l'Ecole Normale Supérieure.
  • : Ce bloc-note électronique vise à accroître la notoriété de cette classe prépa. Il ouvre un espace d'échange entre les anciens élèves, les étudiants en cours de formation et l'équipe pédagogique. Il se donne également pour objectif d'éclairer les uns et les autres quant aux perspectives de concours qui s'offrent à eux.
  • Contact