Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 15:03

Trois anciens élèves de la classe préparatoire ENS Spé du lycée La Martinière Duchère ont accepté de répondre à vos questions. Titulaires d'un BTS tertiaire, inscrits en sections D1 (à dominante juridique) ou D2 (à dominante économique) en classe préparatoire en 2012 -et à ce titre, en Licence 3 d'Administration Economique et Sociale ou de Sciences Economiques et de Gestion à l'Université Lyon 2-, ils poursuivent aujourd'hui leurs études en niveau Master en école de commerce ou en Institut d'Administration des Entreprises à l'Université.

 

Laura, titulaire d'un bac ES puis d'un BTS "Commerce International" qu'elle a effectué en alternance, a choisi la section D2 au lycée La Martinière Duchère. Après avoir validé sa Licence 3, elle a présenté avec succès de nombreux concours d'écoles de commerce. C'est finalement l'EDHEC qu'elle a retenue. Dès janvier 2014, elle poursuivra sa formation en alternance, avec un contrat de travail chez l'équipementier français Faurecia.

Trois anciens élèves de Spé répondent à vos questions

Marine est issue de la voie technologique au bac. Elle a d'abord opté pour des études courtes en choisissant une section STS Comptabilité et Gestion des Organisations. Titulaire d'un BTS, elle a rejoint la classe préparatoire avec l'idée de se réorienter vers des études longues. D'abord en D2, puis en D1, elle a validé les deux licences proposées par l'Université Lumière dans le cadre du partenariat avec le lycée. Au terme de l'année scolaire 2012~2013, elle a été admise à l'ESC Toulouse avec le souhait de se spécialiser en management des entreprises culturelles.

Trois anciens élèves de Spé répondent à vos questions

Kévin est lui-aussi titulaire d'un bac ES. Très intéressé par l'immobilier, il a opté pour un BTS "PIM" (Professions Immobilières) qu'il a obtenu après deux années. Inscrit en D2 au titre de l'année 2012~2013, il a réussi sa licence 3 à Lyon 2 et a intégré l'IAE de Lyon 3, en spécialité "Audit et Gestion Opérationnelle." Une semaine sur deux, il est en stage en entreprise, chez Eurovia Management, branche du groupe Vinci, qu'il espère intégrer à terme, dans sa branche construction, pour participer à la réalisation de grands projets immobiliers.

Trois anciens élèves de Spé répondent à vos questions

Vous pouvez les interroger tant sur leurs méthodes de travail en classe préparatoire, leur état d'esprit pendant cette année difficile, leur expérience des concours ou les offres de formation de leur établissement d'enseignement supérieur.

 

 

Ils vous répondront régulièrement ces trois prochaines semaines au rythme des questions  que vous rédigez sur ce blog. Tous vos commentaires doivent être rattachés à ce billet.

 

 

Encore une fois, nous remercions Laura, Marine et Kévin pour leur implication, et la solidarité dont ils font ainsi la preuve à l'égard des nouvelles promotions.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rémi 27/11/2013 10:06

Bonjour,

ma question porte, comme beaucoup, sur les concours. Nous voyons actuellement les différentes méthodologies propres à Passerelle 2, Tremplin 2, mais aussi Audencia, etc. Je ne sais pas si l'un d'entre vous a été admissible dans cette dernière. Ma question est la suivante : faut-il adopter une stratégie particulière étant donné la diversité des épreuves de concours ? Si oui, laquelle nous conseilleriez-vous ?
Je m'explique : Toulouse, EML, Audencia et de nombreuses écoles n'appartiennent pas à une "banque" de concours mais leur classement me pousse à les envisager. J'ai peur cependant qu'en en tentant trop et en diluant mes efforts dans un trop grand nombre d'épreuves je vois au final mon rendement diminué et ainsi mes chances d'intégrer l'une d'elle diminuer.

Ainsi, et de manière plus générale, pour les différentes épreuves type TOEIC, QCM de langue ou Tage-Mage : bien qu'un travail régulier soit recommandé, faut-il à un moment donné faire une impasse pour maximiser ses résultats sur l'une ou l'autre des épreuves ?

Merci de votre disponibilité et bravo à vous.

RG

Abo 01/12/2013 22:09

Merci pour ta réponse très détaillée :)

Kévin 28/11/2013 22:01

Bonsoir Rémi,

Ce que je peux d'ores et déjà te conseiller, c'est de choisir 3 ou 4 écoles qui semblent te correspondre, deux coups de cœur, une un peu plus ambitieuse pourquoi pas et une autre en choix par défaut, mais qu'il faudra présenter avec le même engouement. L'an dernier je n'ai tenté que les concours des parisiennes, et après coup je t'avouerai que c'est un peu risqué. J'ai obtenu "seulement" l'admissibilité à l'EML, et l'oral ne s'était pas bien passé, c'était à double tranchant !

Une bonne stratégie c'est celle qui te permet de réaliser tes objectifs. Tu risques d'en changer assez souvent en cette période, c'est normal, mais fixe toi une limite assez rapidement.

Et je rejoins Laura à propos de la transversalité des concours où les matières vu cette année vous serviront un peu partout. Et comme elle te l'a dit, pour le package TM, TOEIC, éco et culture générale, mieux vaut éviter les impasses. Les meilleurs sont ceux qui parvenaient à gérer toutes ces disciplines sur le même pied d'égalité et notre péché mignon, à nous les étudiants, c'est l'optimisation par la sélection.

Bonne continuation et réussite dans les concours !

Laura 27/11/2013 16:15

Bonjour Rémi,

L'année dernière, par peur de n'être admise nulle part, j'ai présenté Passerelle, Tremplin, Audencia, EML, EDHEC, ESC Toulouse et Skema. C'est beaucoup trop ! Il faut quand même faire une sélection mais c'est difficile de te dire ce que tu dois sélectionner car ça dépend de ce dont tu as vraiment envie et de tes matières fortes. Il faut savoir de toute façon que de préparer beaucoup de concours ne diminue pas tes chances d'intégrer beaucoup d'écoles car les matières que tu dois réviser vont te préparer à quasiment tous les concours. J'ai été admise à Audencia et pour ce concours tu dois réviser la culture gé et l'éco, des matières qui te servent aussi pour l'EML, Passerelle et Tremplin donc ça n’accroît pas ta charge de travail.

Pour répondre à ta deuxième question, il ne faut surtout pas faire d'impasse sur le TOEIC, le Tage Mage, l'éco et la culture gé. Je sais que c'est énorme mais ces matières demandent vraiment un travail régulier. En ce qui me concerne, j'ai commencé à travailler le Tage Mage en octobre et je partais de très loin (90 à mon premier test !) et en travaillant beaucoup plusieurs fois par semaine je suis arrivée à 350. Il ne faut surtout pas lâcher ça car cela vous ouvre l’admissibilité de quasiment toutes les écoles.

En bref faire des impasses, c'est la fausse bonne idée. Accrochez-vous ça va passer tellement vite que vous allez le regretter si vous ne vous donnez pas à fond.
Bon courage !

Laura

Abo 27/11/2013 00:08

Questions pour Kevin, Comment se passe le recrutement pour les IAE notamment celui de Lyon 3? Le test score IAE Message est-il plus simple que le tage mage malgré qu'il y ait plus de questions? Faut-il un bon dossier donc des bonnes notes vu qu'il se base sur les résultats académiques? Est-ce qu'il y a un bon réseau avec des entreprises partenaires et d'anciens étudiants d'IAE? Si on a pas fait de gestion (venant de D1) est-ce pénalisant pour le dossier?

Question plus générale, comment avez vous fait pour garder la motivation en classe prépa ? :)

Kévin 28/11/2013 21:48

Bonsoir Abo !

Je vais commencer par la question la plus évidente, celle concernant le test SIM. Je pense en toute sincérité qu'il est plus facile que le TAGE MAGE, les questions sont un peu moins pointues. Les maths restent difficiles (quelques question avec des matrices par exemple), la culture générale avec un peu tout et rien, jusqu'à parler du chat de Brigitte Bardot ! Il fallait savoir qu'il s'appelait Rontonton.. A côté le TM c'est Harvard ! L'an dernier j'ai eu 4 ou 5 questions sur le rapport Gallois aussi, donc des questions assez récentes. La moyenne n'est pas élevé entre 150 et 170 et à titre indicatif j'ai eu 231 ce que le recruteur a considéré comme un bon score (à partir de 220 je pense que le dossier se défend).

Pour le recrutement je vais aborder plus spécifiquement le mien : un dossier de candidature avec résultats scolaires (+ TOEIC), lettre de motivation, et le Test SIM. Sur certains Master je sais que tu peux être amené à passer un Test d'espagnol, mais seulement en deuxième phase d'admissibilité. Cela reste dans le domaine du "classique". Néanmoins, l'oral est déterminant. J'ai été bien plus bousculé à l'IAE qu'à l'EM Lyon par exemple, d'autant plus que les candidats externes sont peu représentés. On m'a dit que je faisais partie des 17 retenus à l'oral sur 90 externes, pour 280 au total et une promo actuelle de 28 élèves. Voilà pour ce qui est des chiffres, cela permet d'avoir un meilleur aperçu je pense.

En plus des résultats, je pense surtout que c'est ta motivation qui prime. C'est un cursus en alternance, ton projet professionnel les intéresse. Après pour les formations plus générales, je ne pourrai pas ta dire sur quoi est accentué le recrutement. Si tu cherches à entrer en finance par exemple, essaie d'avoir une bonne note en équivalence de la matière finance lors du premier semestre de la L3. Cela se joue à des détails.

Pour ce qui est du réseau, c'est difficile de comparer même si je me doute bien qu'en ESC ils ont des opportunités que tu n'auras peut-être pas facilement en Université. Mais parfois on peut le contredire : ma tutrice de stage actuelle avait contacté 2 élèves de L3 et 1 du même Master que le mien. Elle a démarché les Universités plutôt que les écoles, j'en ai été surpris ; c'est la preuve qu'il n'y a pas de vérité absolue et que seule ton envie de réussir, en ESC ou en Université, sera déterminante.

Et je pense qu'être en D1 n'est pas pénalisant, au contraire, mes camarades de l'an dernier avec des matières bien plus axée sur la Gestion en fac que nous en avions en D2. Un de mes très bon ami avait fait le même Master que le mien avec une licence AES.

Et enfin, la motivation. Que dire ? C'est vraiment personnel, il faut se fixer des objectifs je pense, y croire, ne pas les perdre de vue et de rester dans une dynamique positive quoiqu'il arrive. Je souhaitais l'an dernier intégré un groupe comme Bouygues ou Vinci, je pense que c'est ce qui m'a poussé à ne pas abandonner. Il faut y croire viscéralement. Et puis les anecdotes de M. Royannez vous permettront de garder le sourire en économie ou en culture générale.

Je termine avec mon roman. Si tu souhaites plus d'informations au cours de l'année, n'hésites pas à me contacter.

Bonne continuation dans l'aboutissement de tes projets.

Au plaisir.

Mathilde, Pierre et Sophie 26/11/2013 22:51

Bonsoir,

Etiez-vous amenés à travailler régulièrement en groupe? Si oui, à quelles occasions? Cela vous a t-il aidés?

Concernant l'ESC Toulouse, est-il possible aux AST d'intégrer le double cursus avec l'IEP de Toulouse? Si oui, sous quelles conditions?

Merci,

Mathilde, Pierre et Sophie

Marine 27/11/2013 17:39

Bonsoir à vous trois,

Les AST peuvent postuler à l’IEP, sachant que les cours d’IEP de M1 se feront pendant l’année de césure. Il faut savoir qu’il n’y a que 10 places. Une présélection des candidats est faite par TBS, se fondant sur un dossier de candidature argumenté (relevé de notes, CV et lettre de motivation, indication des deux parcours souhaités en priorité), puis il y a audition par un jury conjoint d’admission.

Si vous voulez plus de précision sur ce parcours faites-le moi savoir je pourrais vous envoyer le dossier qui nous avait été donné.

Pour ce qui est de travailler en groupe, je n’étais pas dans cette dynamique sauf en fin d’année pour préparer les oraux. C’était loin d’être indispensable, mais intéressant d’avoir d’autres points de vue que ceux des khôlleurs.

Bon courage !

Marine

Kévin 27/11/2013 00:34

Bonsoir tous les trois,

A titre personnel, la classe préparatoire est tout de même majoritairement une aventure solitaire.

Toutefois, l'an dernier on se retrouvait souvent à la BU de Lyon 2 sur les quais pour réviser ensemble, parfois à la bibliothèque de l'ENS côté Debourg (qui est plus propice au travail). Cela m'a permis de comprendre certaines notions de cours que je maitrisais moins bien ou alors d'en expliquer d'autres, ce qui permet de se rendre compte si on les connait véritablement. Je me rappelle aussi que certains de mes camarades se posaient des questions à tour de rôle en culture générale. Avec d'autres, on partageait nos copies (après avoir été rendues bien sûr !), ce qui permettait de voir les bons et mauvais points de chacun. On apprend beaucoup des erreurs des autres ! :)

Bonne soirée et bon courage à vous trois !
Restez soudés, c'est une très bonne chose que de travailler ensemble.

Cordialement,

Kévin

Célestin 26/11/2013 22:06

Bonsoir à tous,
tout d'abord une question pour Laura concernant l'EDHEC.

L'école semble porter un intérêt particulier au niveau d'anglais du candidat. L'admission repose sur la note de dossier + le Tage-Mage. Penses-tu qu'en obtenant un score élevé au TOEIC (atour de 950) et en justifiant d'une expérience notable à l'international (7 mois en Am. du nord), il soit judicieux de focaliser ses efforts sur le Tage-Mage afin d'avoir un combo Tage-Mage/TOIEC d'un haut niveau? J'entends par là délaisser d'autres matières nécessaires à l'entrée dans d'autres écoles pour maximiser ses chances d'être pris à l'EDHEC.

Une question pour l'ensemble des étudiants désormais.
Comment avez-vous organisé la répartition du travail au long de votre année de prépa? Avez-vous travaillé régulièrement l'ensemble des matières ou bien avez-vous privilégiez une matière plutôt qu'une autre en fonction des périodes? Par exemple : Partiels/Tage-Mage/Ecrits/Oraux, etc...

D'autres questions viendront peut-être par la suite ;)
Merci.

Marine 27/11/2013 18:11

Bonsoir Célestin,

Pour la répartition du travail, comme les autres ont pu le dire, il faut réviser régulièrement.

Il n’y a pas de soucis à avoir pour les oraux, les khôlleurs nous préparent à ne pas être facilement désarçonnés et nous aide au fur et à mesure pour élaborer le projet professionnel!

En ce qui concerne le Tage-Mage j’essayais de le travailler 30 minutes chaque soir et j’ai accentué l’effort 1 mois avant l’échéance. Je conseille vraiment de le passer avant les vacances de février, d’une part parce que moins de personnes le passent à cette période (ce qui permet de moins stresser) mais surtout du fait des vacances qui suivent et qui permettent de se reposer avant d’attaquer les révisions des concours. Cependant, on a trop tendance à se dire que le plus gros est passé après le Tage-Mage et relâcher les efforts, ce qui n’est pas l'attitude à adopter !

Bonne chance!

Marine

Laura 27/11/2013 15:58

Bonjour Célestin,

L'anglais est effectivement primordial à l'EDHEC et le Tage Mage compte beaucoup même si je me suis rendue compte en discutant avec d'autres étudiants que beaucoup avaient eu un score inférieur à 300. Ils ont pu compenser avec les autres épreuves.
En revanche je te déconseille très fortement de délaisser d'autres matières requises pour les autres écoles car même en ayant une super note à l'admissibilité , si tu n'as pas une bonne note à l'oral tu ne rentrera pas à l'EDHEC.
Monsieur Royannez va souvent vous le répéter et c'est vrai, ce n'est pas une bonne stratégie de laisser tomber des matières surtout l'économie et la culture générale.

Concernant les révisions j'ai essayé de travailler régulièrement Tage-Mage, anglais, culture gé et éco avec un accent particulier sur le Tage Mage en janvier février mars (juste avant de le passer). J'ai un peu moins travailler à la fac, surtout au deuxième semestre (ce que je ne vous conseille pas!) et je me suis vraiment mise aux révisions avant les partiels.

Bon courage et si tu as d'autres questions sur l'EDHEC n'hésites pas !

Laura

Kévin 27/11/2013 00:20

Bonsoir Célestin,

Au début c'est facile de consacrer du temps pour toutes les matières mais plus on avance dans l'année et plus le volume de travail et de connaissance s'accumulent. C'est malheureux à dire, mais vous serez amenés à faire des choix et à déterminer des priorités, à l'instar d'un manager. Cela ne veut pas dire qu'il faut négliger certaines échéances ou certaines matières, il faut les travailler un minimum, mais au travers des concours que vous aurez choisi, vous allez naturellement travailler certaines matières plutôt que d'autres.

Pour ce qui est de la charge de travail, ne vous laissez pas surprendre, travaillez vos devoirs à la maison type dissertation dès que vous en avez connaissance. Je m'efforçais aussi de relire mes cours le soir avant de dormir pour en extraire l'essentiel de la journée, ça aide vraiment. Les khôlles permettent aussi de travailler régulièrement et de rester à jour dans ses révisions.

Pour le TAGE MAGE on ne le travaille jamais assez. Il ne faut pas non plus faire une "fixette" mais il est, quoi qu'il en soit ,déterminant pour les concours. Il faut essayer d'acquérir le maximum de réflexes au travers des exercices.

Bonne continuation pour la suite, cette année est vraiment une année formatrice en tout point, alors comme le dit Laura, profitez-en !

Kévin

Célestin 26/11/2013 22:09

"L'admission repose sur la note de dossier + le Tage-Mage" => l'admissibilité!

Ella 26/11/2013 21:44

Bonsoir,

Quels sont vos regrets quant à votre implication dans cette classe prépa ? Et du coup, quels conseils nous donneriez-vous ?

De plus, par rapport, aux cours à la fac et notamment les partiels, comment vous êtes vous organisés (temps de travail par exemple) ?

Merci à l'avance pour vos réponses.

Kévin 26/11/2013 23:58

Bonsoir Ella,

Mon seul regret est d'avoir mésestimé la portée des cours d'analyse économique pour les concours avec option. En ayant choisi économie, et aux vues des sujets qui m'ont été proposés l'an dernier, si j'avais eu de solides connaissance en microéconomie, j'aurai pu me démarquer bien plus des autres candidats qui choisissent en général des sujets à tendance macroéconomique. Alors mon conseil est de ne rien négliger cette année. Consacrez du temps pour toutes les matières parce que tôt ou tard, elles vous seront utiles en entretien, en dissertation, en khôlles... C'est plus facile à dire qu'à faire, c'est certain, mais au final, il faut que vous n'ayez aucuns regrets !

Pour ce qui concerne l'Université, le fait d'avoir bien travaillé mes TD m'ont aidé à réviser mes partiels. Pour être totalement franc, les partiels sont tombés après les fêtes de fin d'année (deux semaines de vacances pour réviser) et après tous les concours d'avril, et j'ai donc travaillé mes cours à ce moment là, un peu en dernier ressort. Mais j'ai parfois déchanté, parce qu'on ne se rend pas compte du volume final des cours, ce qui demande un investissement conséquent en peu de temps. Le mieux, toujours, est de travailler régulièrement.

Il faut trouver votre moyen le plus efficace de réussir, identifier vos défauts dans votre organisation de travail pour mieux appréhender les partiels et les concours. J'espère que tu pourras tirer des enseignements de nos expériences.

J'espère avoir répondu à tes questions.

Bon courage pour la suite.

Kévin

Présentation

  • : Prépa ENS Spé du lycée La Martinière Duchère à Lyon. Formation publique en 1 an post bac+2, préparant aux concours administratifs, aux concours des écoles de commerce (admission niveau master) et à l'Ecole Normale Supérieure.
  • : Ce bloc-note électronique vise à accroître la notoriété de cette classe prépa. Il ouvre un espace d'échange entre les anciens élèves, les étudiants en cours de formation et l'équipe pédagogique. Il se donne également pour objectif d'éclairer les uns et les autres quant aux perspectives de concours qui s'offrent à eux.
  • Contact